Assassin's Creed Black Flag

Les vieux livres, mais aussi les bandes dessinées

Assassin's Creed Black Flag

Messagede Sam Rascasse » Sam 24 Mai 2014 14:44

J'ai terminé le livre Assassin's Creed Black Flag, de Oliver Bowden. Il s'agit bien entendu de l'adaptation du jeu vidéo de la célèbre franchise. N'ayant jamais joué à un Assassin's Creed ni même su de quoi il s'agissait, le livre m'a pourtant fait de l'oeil à la librairie, à cause de son thème. La lecture de la quatrième de couverture m'a convaincu et hop!, c'était acheté.

Image

L'avis que je vais partager ici se rapporte à la traduction française du livre par Claire Jouanneau. À noter, je ne dévoile aucun punch pour vous laisser des surprises ;)

(Récit)
Avant toute chose, une petite mise en contexte s'impose. Sur la C4 du livre, on peut lire: "C’est l’âge d’or de la piraterie et du Nouveau Monde. Attiré par les promesses de fortune de ces temps troublés, Edward Kenway, fils cabochard d’un marchand de laine, rêve de prendre la mer en quête de gloire."

Ainsi, dans ce roman de 430 pages, nous suivons les aventures d'Edward Kenway, jeune homme impétueux aux idéaux élevés, mais également ivrogne et bagarreur. On assiste à son évolution sur une dizaine d'années; d'abord un moins que rien, il devient un pirate redouté. Au fil de ses péripéties, il croisera plusieurs personnages historiques (Barbe Noire, Anne Bonny et Mary Read, Calico Jack, Charles Vane), et participera même, à sa façon, à écrire l'Histoire. Son chemin recoupera aussi celui des Templiers et des Assassins, qui se livrent une lutte depuis bien longtemps (ce qui est la ligne directrice de la série Assassin's Creed)...
Voici comment s'amorce le premier chapitre. Ça m'a aussitôt convaincu :

Un jour, j'ai tranché le nez d'un type.
"Je ne me souviens plus vraiment quand — en 1719 ou quelque chose comme ça —, ni même où ça c'est passé. Ce dont je me souviens, en revanche, c'est que ça a eu lieu durant une offensive lancée contre un brick espagnol."


(Qualité de la plume)
Le texte est bien écrit (disons plutôt bien traduit). Il n'y a pas trop de descriptions, on plonge rapidement dans l'action. Certains chapitres sont écrits à rebours : on présente une situation, puis on explique comment on en est arrivé là. C'est original et bien fait. L'histoire est écrite au Je, le ton est familier, et on se sent de connivence avec le personnage. Souvent, j'ai souri, voire ri, en lisant. Edward, qui raconte son histoire, a un regard critique et un peu moqueur sur sa jeunesse. J'ai toutefois remarqué un certain déséquilibre entre certains passages, au point où je me suis demandé si le livre n'avait pas été écrit par plusieurs plumes. Le ton familier se mue parfois en un ton soutenu, pompeux, et les dialogues ne sont alors pas vraiment crédibles compte tenu de la condition sociale de Kenway. Idem pour son attitude; parfois le personnage a de l'assurance à revendre, et juste après il redevient l'adolescent incertain. Malgré cette inconstance, j'ai été globalement satisfait du style et de la plume.

(Intrigue et vraisemblance)
L'auteur a fait ses devoirs avant d'écrire, c'est certain. L'assise historique est bien crédible et on assiste à la montée de Nassau comme repère de forbans. L'élément qui oppose les Templiers et les Assassins m'a moins convaincu, toutefois. C'est pourtant ce qui est au coeur de l'histoire ainsi que l'objectif de Kenway. Parfois, j'avais hâte que le récit retourne vers les pirates historiques plutôt que cette quête mystérieuse.

Il ne faut pas se le cacher, ce n'est pas un livre à l'eau de rose. Certains passages sont violents; il y a des coups et du sang. "Qui n'a jamais entendu un homme hurler tandis qu'on lui réduit les rotules en miettes ne sait pas ce qu'est un cri de douleur. Bien sûr, on assiste ensuite à cette scène de destruction des rotules. Le personnage d'Edward Kenway en tant qu'Assassin est plus ou moins réaliste. Il était un peu trop invincible à mon goût dans les combats, bien que oui, il reçoit sa dose de coups. Cependant, lors de batailles à 6 contre 1, il me semble que l'issue du combat est évidente...

Il s'agit d'un récit somme toute violent, mais derrière l'homme, il y a un drame, et ses actions sont motivées. Edward a une conscience humaine, et ne penche pas vers la violence gratuite. Il est aussi contre l'esclavagisme qui faisait rage à l'époque. Bref, on s'attache à lui.

(Conclusion)
Pour finir, toutes les intrigues ne sont malheureusement pas résolues (à moins que j'aie manqué des bouts...). Néanmoins, j'ai bien aimé ma lecture et j'avais hâte d'y replonger à chaque fois. Les chapitres se terminent sur une note qui donne envie de lire le suivant. Pour la qualité de l'écriture, les assises historiques, le personnage attachant d'Edward Kenway et la présence des éléments essentiels à un récit de pirates, j'attribue la note de 8,5/10 au roman.
Avatar de l’utilisateur
Sam Rascasse
 
Messages: 274
Inscription: Dim 15 Nov 2009 05:39
Localisation: Montréal, Québec

Re: Assassin's Creed Black Flag

Messagede Pirates Joker » Lun 26 Mai 2014 13:22

Merci pour ce résumé qui donne envie d'acheter ce livre et d'y plonger dedans ;)
« La vie est ton navire et non pas ta demeure. »
Alphonse de Lamartine
Avatar de l’utilisateur
Pirates Joker
 
Messages: 144
Inscription: Mer 25 Jan 2012 15:18


Retourner vers La bibliothèque

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

 
:: MENU extérieur au forum ::

Accueil  |  Actualité  |  Pavillon Noir  |  Navires  |  Superstitions et croyances  |  Pirates : définitions
85 biographies  |  Pirates au cinéma  |  Pirates en BD  |  Citations liées à la marine  |  Tortures
Glossaire de la Marine  |  Pirates en Jeux Vidéo  |  Musiques  |  Plan du site  |  Logos  |  Liens
Pour le fun :    Géolocalisez-vous !  |  Jeux Flash  |  Journée internationale où l'on parle pirate !
Interactivité :  Forum  |  Quiz  |  Posez vos questions   |  Livre d'Or  |  Newsletter | Rechercher
Un peu de shopping ?  La boutique des pirates & corsaires
Espace de l'auteur : Presse | Galerie de peintures | Bibliographie | Soutenir l'auteur | Contact
 
cron