Les questions que tout le monde se pose à propos des pirates et corsaires - (image : Long John Silver dans L'île au Trésor - 1883)

Les questions que tout le monde se pose
à propos des pirates et corsaires

356 au total

Flux RSS 'Les questions que tout le monde se pose à propos des pirates et corsaires'

» Accueil des questions/réponses

» Aperçu des 356 questions/réponses

» La liste des 356 questions

» Recherchez la réponse à votre question

» Posez votre question si la recherche est infructueuse


43 Questions/Réponses trouvées avec le mot « barbe-noire »

Question de Anne   - Mis à jour le 05.02.2024 | Publié le 04.02.2024

Quelle est la différence entre un pirate et un corsaire ?

Les différences entre les pirates et les corsaires : habits, lois, objectifs, activités, relations sociales, perception, expertise maritime

R: C'est une question souvent posée et il y a effectivement de nombreuses différences, tant en terme de légitimité et de statut juridique.

Pirates : Les pirates étaient des hors-la-loi maritimes qui opéraient en dehors de toute loi, attaquant des navires et des établissements côtiers à travers les océans pour leur propre profit, tuant sans distinction de nationalité, sans autorisation ni reconnaissance d'un État. Leur action était considérée comme illégale et sujette à des sanctions sévères.

Quelques pirates célèbres :
- Le britannique Edward Teach, dit Barbe Noire
- Le français Olivier Levasseur dit La Buse
- Le britannique Bartholomew Roberts dit Le Baronnet Noir
- L'écossais William Kidd
- La chinoise Ching Shih

Le britannique Edward Teach, dit Barbe Noire Le français Olivier Levasseur dit La Buse Le britannique Bartholomew Roberts dit Le Baronnet Noir William Kidd Ching Shih

Corsaires : Les corsaires, en revanche, étaient des navigateurs privés qui obtenaient des lettres de marque de la part d'un gouvernement ou d'un roi (bien souvent, ce dernier n'était pas averti).
Ces documents les autorisaient à attaquer et à piller exclusivement les navires d'États ennemis en temps de guerre, agissant comme une force auxiliaire de la marine militaire de leur pays.
Les biens capturés étaient souvent partagés entre l'équipage, le propriétaire du navire, et le gouvernement qui avait accordé la lettre de marque. Les corsaires étaient donc légalement reconnus par les gouvernements qui les employaient.
Si les corsaires sont capturés, ils exhibent leurs lettres de marques, ce qui leur assure le sort de prisonnier de guerre et leur évite la corde.
Quelques corsaires peu scrupuleux profitaient de ce papier officiel pour piller et tuer les marchands comme les pirates. D'où cette question de différence entre le pirate et le corsaire !
Il est à noter que la piraterie est vieille comme le monde et existe toujours, tandis que les corsaires ont sévit durant seulement trois siècles, du XVIe au XIXe siècle.

Quelques corsaires célèbres :
- Le français Robert Surcouf
- Le français René Duguay-Troüin
- Le britannique Sir Francis Drake
- Le français Jean Bart.

Le français Robert Surcouf Le français René Duguay-Troüin Le britannique Sir Francis Drake Le français Jean Bart

Voici un tableau récapitulant les principales différences entre les pirates et les corsaires du XVIIe siècle suivant des critères très précis :

Les différences entre pirates et corsaires

Légalité et Reconnaissance Internationale

Critères Pirates Corsaires
Légitimité internationale Non reconnus internationalement. Parfois reconnus par des traités internationaux.
Type d'autorisation Opèrent sans aucune autorisation légale. Détenteurs de lettres de marque émises par des gouvernements.
Statut juridique Considérés comme criminels partout. Reconnus comme combattants légaux dans les pays qui les emploient.
Reconnaissance par des nations étrangères Aucune reconnaissance. Reconnus et parfois respectés par des nations étrangères comme des acteurs légitimes en temps de guerre.
Droit maritime applicable Ne suivent aucun code de droit maritime. Opèrent sous les règles du droit maritime international.

Objectifs et Financement

Critères Pirates Corsaires
Objectifs Visent le profit personnel à travers des actes de brigandage. Ont des objectifs politiques ou gouvernementaux, en attaquant les ennemis de l'État.
Financement Autofinancés par leurs pillages. Reçoivent parfois un soutien financier ou matériel de la part des gouvernements.
Implication dans le commerce international Perturbent le commerce international par leurs actes de piraterie. Peuvent être utilisés stratégiquement pour impacter le commerce ennemi en temps de guerre.
Implication dans les affaires politiques Généralement pas impliqués directement dans la politique. Peuvent être un outil politique, utilisés par les États dans des conflits internationaux.
Législation spécifique ciblant les activités Visés par des lois antipiraterie dans de nombreux pays. Protégés par des lois spécifiques pendant leur service en temps de guerre.

Opérations et Cadre d'Activité

Critères Pirates Corsaires
Cadre opérationnel Opèrent de manière indépendante, sans affiliation nationale ou gouvernementale. Agissent sous l'autorité d'un gouvernement, avec des missions spécifiques.
Période d'activité Activité en continue et indépendante des déclarations de guerre. Activité généralement limitée aux périodes de guerre officiellement déclarées.
Cible des attaques Attaquent tout navire ou cible côtière pour le butin, sans discrimination. Se concentrent sur les navires marchands ou militaires des États ennemis.
Accès aux ports Souvent interdits d'accès aux ports en raison de leur statut criminel. Ont accès aux ports alliés et neutres pour se ravitailler et vendre leurs prises.
Usage de pavillons Utilisent souvent de faux pavillons pour tromper leurs victimes. Naviguent sous le pavillon de leur nation ou de leur employeur.
Stratégies de combat Emploient des tactiques opportunistes, adaptées à chaque rencontre. Utilisent des stratégies plus formalisées, souvent avec un soutien logistique.
Types de navires utilisés Utilisent tout type de navire pratique pour leurs opérations. Opèrent sur des navires spécifiquement équipés pour la course.

Relations Humaines et Sociales

Critères Pirates Corsaires
Partage des butins Partagent le butin selon des accords préétablis au sein de l'équipage. Le partage du butin est réglementé par des contrats, incluant souvent une part pour l'État.
Traitement des prisonniers Le traitement varie en fonction du tempérament du capitaine pirate et de l'image qu'il veut projeter. Soumis à des règles plus formelles, semblables au traitement des prisonniers de guerre.
Relations avec les populations locales Leurs interactions peuvent aller de la coopération à la coercition. Ont souvent des relations réglementées avec les populations locales, surtout dans les ports alliés.
Recrutement de l'équipage Recrutement basé sur le volontariat, avec une forte emphase sur l'égalité. Recrutement plus formel, souvent encadré par des contrats, avec des rôles définis.
Rôles et hiérarchie à bord Structures relativement démocratiques, avec des capitaines élus par l'équipage. Hiérarchie plus formelle et militarisée, reflétant l'organisation de leur commanditaire.

Conséquences et Perception

Critères Pirates Corsaires
Conséquences en cas de capture Risque d'exécution ou de sévères peines de prison. Traités comme des prisonniers de guerre, selon les conventions de l'époque.
Représentation culturelle et perception publique Souvent romantiques mais vus négativement comme des criminels. Vus comme des héros ou des patriotes par leur nation d'origine.
Rôle dans les conflits historiques Généralement marginaux dans les grands conflits. Jouent parfois un rôle clé dans les stratégies navales nationales.
Impact sur le commerce maritime Considérés comme une menace majeure pour le commerce. Utilisés pour cibler spécifiquement le commerce ennemi, avec un impact stratégique.

Expertise Maritime

Critères Pirates Corsaires
Techniques de navigation Excellents navigateurs, capables d'opérer sur de longues distances. Également compétents, avec un accès à des informations et des cartes de meilleure qualité.
Contribution à l'exploration maritime Contribution indirecte par la découverte de routes cachées ou de refuges. Contribution plus directe à travers des missions d'exploration commanditées.
Attitude envers les traités internationaux Ignoraient ou violaient les accords internationaux. Opéraient dans un cadre légal défini par des traités.


Question de Andrea Macedo   - 05.11.2023

Comment les pirates pouvaient accoster dans un port sans se faire arrêter ? Quels étaient les repaires connus ? Merci ! Votre site est une corne d'abondance pour moi qui écrit un livre sur l'âge d'or de la piraterie !

R: Durant l'âge d'or de la piraterie, les ports tels que Nassau se transformaient en véritables paradis pour les plus audacieux et les plus redoutés pirates des mers. Ces havres de liberté étaient le théâtre de la plus extravagante débauche et du commerce le plus lucratif.

  • Corruption endémique : Les gouverneurs les plus corrompus de l'histoire offraient aux pirates une impunité inégalée, acceptant des pots-de-vin massifs ou partageant directement dans les profits illicites des prises maritimes. C'est le cas entre le gouverneur Charles Eden (1673-1722) et le pirate barbe-noire.
  • Lettres de marque : Les corsaires, munis de lettres de marque octroyées par les plus hautes autorités, naviguaient sous un voile de légitimité officielle, leur permettant de piller avec une sorte de bénédiction gouvernementale.
  • Ports de libre-échange florissants : Nassau, un des plus prospères carrefours du commerce international de l'époque, offrait un marché noir florissant où les pirates vendaient le fruit de leurs rapines avec une facilité déconcertante.
  • Communautés complices : Les communautés portuaires les plus accueillantes des Caraïbes bénéficiaient des retombées économiques, accueillant les pirates comme des héros locaux et participant à la grande fête des profits de la contrebande.
  • Frontières maritimes indomptables: Avec des étendues d'eau gigantesques à surveiller, les marines nationales, même les plus puissantes, ne pouvaient espérer couvrir chaque crique et chaque baie, offrant ainsi aux pirates des interstices parfaits pour s'infiltrer et échapper à la capture avec une facilité déroutante.
  • Lois maritimes obsolètes: L'absence de lois internationales maritimes cohérentes rendait la juridiction sur les pirates particulièrement complexe, leur permettant de naviguer vers une immunité quasi-totale sous l'égide de zones grises juridiques.

Les repaires de pirates les plus infâmes

Le combat final du pirate médiéval Eustache Le Moine
Nassau était fréquentée par une foule tout à fait différente : les pirates. La colonie longtemps abandonnée par la Couronne britannique a évolué, passant de cabanes délabrées à une république de pirates, peuplée et vaguement gouvernée par des boucaniers qui en ont fait leur base pendant l'âge d'or de la piraterie.
  • Nassau, le joyau de la couronne des refuges pirates, dont la notoriété dépassait toutes les frontières.
    Barbe NoireAnne BonnyMary ReadStede Bonnet Edward Teach, mieux connu sous le nom de Barbe Noire, est probablement le pirate le plus célèbre associé à Nassau. La ville était également un bastion pour Charles Vane, Anne Bonny, Mary Read, Benjamin Hornigold, Stede Bonnet et Jack Rackham, connu sous le nom de Calico Jack.
  • Port Royal en Jamaïque, un emporium de richesse et de vice avant sa destruction spectaculaire par un tremblement de terre dévastateur en 1692.
    Henry MorganBarbe NoireAnne BonnyMary ReadJean David NAU dit François l'OLONNAISWilliam KiddOlivier Levasseur dit La BuseBartholomew Roberts Henry Morgan, l'un des plus célèbres boucaniers de tous les temps, avait fait de Port Royal sa base d'opérations et le point de départ de ses expéditions contre les Espagnols. Nombreux autres célèbres pirates y ont passé du temps tels que barbe-noire, Edward Low, Ann Bonny, Mary read, Jack Rackham, L'Olonnais, Samuel Bellamy, William Kidd, Olivier Levasseur dit La Buse, Bartholomew Roberts, ...
  • L'île de Tortuga (l'île de la Tortue) et Port-de-Paix, qui se dressaient comme les phares de la piraterie française et des boucaniers, des figures presque mythiques de la flibuste.
    William KiddJean David NAU dit François l'OLONNAISHenry MorganPierre Le Grand Les plus célèbres pirates de l'océan Indien, tels que William Kidd, le français François l'Olonnais, enry Morgan, Pierre Le Grand, Michel le Basque ont trouvé un refuge loin des regards indiscrets des impérialistes.
  • Olivier Levasseur dit La BuseThomas TewJohn Taylor Madagascar, qui évolua pour devenir le repaire le plus légendaire des pirates de l'océan Indien, tel que Olivier Levasseur dit La Buse, mais aussi Adam Baldridge, Thomas Tew et John Taylor, un lieu d'histoires et de légendes sans égal.
  • New Providence, avant l'ascension de Nassau, était un nid de liberté sauvage et de richesses où pirates et corsaires partageaient leurs cartes et leurs rumeurs de trésors cachés.
    Barbe NoireAnne BonnyMary ReadStede Bonnet Benjamin Hornigold, Charles Vane, Caliko Jack, Anne Bonny, Mary Read, Stede Bonnet et le fameux Edward Teach, avant qu'il ne devienne Barbe Noire, ont fait de New Providence une place forte pour les pirates au début du XVIIIe siècle.
  • Île de la Vache en Haïti, un sanctuaire moins connu mais crucial, offrait un accueil chaleureux aux forbans et aux renégats de la mer des Caraïbes.
    Henry Morgan Ce fut un refuge pour Henry Morgan et plus tard pour des figures comme Christopher Myngs et John Coxon, qui l'utilisèrent comme base pour leurs opérations de piraterie et leurs raids contre l'empire espagnol.
  • Les Côtes de Barataria près de la Nouvelle-Orléans, dirigées par le célèbre Jean Lafitte, étaient un marché de contrebande où tout pouvait être acheté, vendu, ou échangé, hors de la portée des lois des hommes.
    Jean Laffitte Jean Lafitte, avec son frère Pierre, a dirigé un réseau de contrebande et de piraterie dans ce domaine marécageux et était connu pour son ingéniosité et son audace.
Toutefois, l'âge d'or de la piraterie atteignit son crépuscule lorsque les plus grandes puissances navales du monde déclarèrent la guerre ultime à la piraterie, dépêchant leurs flottes les plus puissantes pour nettoyer les mers de ces scélérats.

Question de Nana   - 23.05.2023

Qui était chargé des corvées sur le bateau pirate ? en quoi consistaient-t-elles ? quand et comment étaient-t-elles réalisées ?

Les marins briquent le pont du navireR:

Pendant l'âge d'or de la piraterie, entre 1660 et 1720, l'équipage d'un navire pirate était composé d'une multitude de membres, et de nombreuses nationalités différentes, qui avaient des tâches bien précises. Il était essentiel qu'ils respectent leurs rôles et travaillent pour le bien du navire et de la vie commune. Chaque pirate est un pilier du bon déroulement de l'aventure. Il doit être irréprochable car naviguer sur les océans est toujours et inexorablement dangereux.

Les tâches sur un bateau pirate étaient nombreuses et variées. Elles comprennent le nettoyage des ponts, l'entretien du gréement, la préparation des repas, la réparation des voiles et des cordages. Ces tâches étaient essentielles au bon fonctionnement du navire et étaient effectuées quotidiennement par tous les membres de l'équipage.

  • Nettoyage des ponts : Cette tâche consistait à frotter les ponts pour les débarrasser de la saleté et de la crasse. Il était généralement effectué avec du sable ou des pierres saintes (blocs de grès mou) et de l'eau.
    L'équipage formait une ligne et se passait des seaux d'eau pour mouiller le pont avant de le frotter avec du sable ou des pierres saintes.
  • L'entretien du gréement : Le gréement d'un navire est constitué de cordes et de câbles qui soutiennent les mâts et les voiles. Il était essentiel de maintenir le gréement en bon état pour que le navire puisse naviguer efficacement.
    Cette tâche consistait à vérifier l'état d'usure des cordages, à remplacer les cordages endommagés et à resserrer les cordages lâches.
  • Préparer les repas : Le cuisinier dit "le coq" était chargé de préparer les repas pour l'équipage dans sa cambuse. Il devait allumer un feu dans le poêle de la cuisine et faire cuire des aliments tels que de la viande salée, du hardtack (une sorte de biscuit) et des pois secs.
    Le cuisinier devait également s'assurer qu'il y avait suffisamment de nourriture et d'eau à bord pour l'équipage. Mais quand les vivres manquaient, il fallait trouver une île pour se ravitailler, ou bien... faire un prise d'un navire marchand !
  • Réparer les voiles et les cordages : Les voiles et les cordages étaient soumis à l'usure du vent et de l'eau salée, mais aussi aux abordages, bien qu'ils fûent assez rares car les pirates faisaient en sorte à se faire craindre et faire capituler l'adversaire pour éviter le combat.
    Il était essentiel de réparer les dommages pour éviter qu'ils ne se déchirent ou ne se cassent. Cette tâche consistait à coudre les voiles déchirées et à épisser les cordages cassés.
  • Chargement et déchargement de la cargaison : lorsqu'un navire pirate capturait une prise ou arrivait au port, l'équipage devait charger et décharger la cargaison. Il s'agissait de transporter de lourds tonneaux, des coffres et des caisses sur le navire et en dehors.
  • Pomper l'eau : Les navires prennent souvent l'eau à cause des fuites ou pendant les tempêtes. Il était essentiel de pomper cette eau pour éviter que le navire ne coule. Cette tâche consistait à utiliser une pompe à main pour évacuer l'eau de la cale (la partie la plus basse du navire).
  • Surveiller les fuites : Les navires présentent souvent des fuites qui permettent à l'eau de pénétrer dans la coque. Il était essentiel de surveiller les fuites et de les réparer avant qu'elles ne deviennent trop importantes. Cette tâche consistait à vérifier que la coque ne présentait pas de fuites et à les colmater avec du goudron ou d'autres matériaux. Ce travail était confié au calfat.
  • Faire le quart : L'équipage devait se relayer pour faire le guet et surveiller les autres navires ou les dangers. Cette tâche consistait à monter dans le nid-de-pie (une plate-forme de surveillance en haut du mât) et à faire le guet pendant plusieurs heures d'affilée. Ce rôle était attribué à la vigie.
    => Voici un simulateur intéressant pour calculer la distance maximum que l'oeil peut observer sur l'horizon en fonction de la hauteur du mât du navire
  • La navigation : Le navigateur était chargé de tracer la route du navire et de veiller à ce qu'il reste sur la bonne voie. Pour ce faire, il utilisait des cartes, des boussoles et d'autres outils de navigation pour déterminer la position et la direction du navire.
  • Manœuvrer les canons : Au cours d'une bataille, l'équipage devait s'occuper des canons du navire et les tirer sur l'ennemi. Cela impliquait de charger les canons avec de la poudre et de la grenaille, de les viser et de tirer.
    => Voici comment s'y prenaient les pirates pour manoeuvrer un canon
  • Effectuer des réparations : Les navires étaient soumis à l'usure du vent, des vagues et de l'eau salée. Il était essentiel d'effectuer des réparations pour maintenir le navire en état de naviguer. Cette tâche consistait à réparer les dommages causés à la coque, aux mâts et aux autres parties du navire.
    => Voici comment les pirates s'y prenaient pour réparer leur navire
  • Manipuler les voiles : Les voiles servaient à propulser le navire sur l'eau. L'équipage devait manipuler les voiles pour ajuster leur position et leur angle afin de capter le vent. Pour ce faire, il fallait grimper sur le gréement pour atteindre les voiles et tirer sur des cordes pour les ajuster.
  • Soigner les malades et les blessés : Le chirurgien du navire, quand il y en avait un, était chargé de soigner les malades et les blessés de l'équipage. Il s'agissait de soigner les blessures, de réparer les os cassés et d'administrer des médicaments.
    Les médicaments étaient une denrée rare, d'ailleurs, le pirate Barbe Noire a bloqué un port tout entier à lui seul en attendant qu'on lui remette une caisse de médicaments.




Question de Inconnu   - Mis à jour le 29.09.2023 | Publié le 09.04.2023

Est-ce que les pirates vivent seulement sur leur bateau ?

Un bateau de pirates R:

Malgré la réputation des pirates à être des marins qui passent la plupart de leur temps à bord de leurs navires, cela ne signifie pas qu'ils passent toute leur vie sur un bateau.

Les pirates naviguaient dans différentes régions, mais ils avaient également des bases terrestres et des villes où ils pouvaient se ravitailler, vendre leur butin et se reposer entre les voyages.

Certains pirates ont même eu des familles et des maisons à terre, bien qu'ils aient continué à naviguer en tant que pirates, Barbe Noire était marié à 13 femmes, et les retrouvait de temps en temps aux différents ports.


Question de Jess   - 10.02.2023

Est-ce Daniel Defoe ou Nathaniel Mist sous le nom du Captain Charles Johnson qui est l'auteur de "A General History of the Pyrates" publié en 1724 ?

R:

Qui est le Captain Charles Johnson ?

La plupart de nos connaissances sur les personnages et événements de l’époque de l’âge d’or de la piraterie, entre 1690 et 1725 proviennent du livre « A General History of the Robberies and Murders of the Most Notorious Pyrates », publié en mai 1724 par un certain Captain Charles Johnson.
Je vais nommer ce livre « l’Histoire Général des Pyrates » dans ce texte pour faire plus court.

On sait très peu de choses sur l’identité de l’auteur signé sous le nom de Capitaine Charles Johnson. Il est alors probable que ce soit un pseudonyme.

Daniel Defoe, anglais, écrivain, marchand, journaliste, pamphlétier et espion
Daniel Defoe, 1660 - 24 avril 1731

Daniel Defoe est-il l'auteur ?

Il a longtemps été supposé que l’auteur était en réalité Daniel Defoe, l’écrivain et aventurier anglais né vers 1660 à Londres et mort en 1731, célèbre pour avoir écrit « Robinson Crusoé ».
Cette théorie a été avancée pour la première fois en 1890, et des recherches approfondies ont été menées dans les années 1920 pour établir un lien entre Johnson et Defoe.
En 1932, le spécialiste de la littérature John Robert Moore a reconnu la main de Daniel Defoe dans cet ouvrage. Il a passé plusieurs années à élaborer cette théorie, et a reconnu la main de Defoe dans cet ouvrage, en se basant sur le style et les réflexions morales qui lui étaient typiques.

Cependant, en 1988, Furbank et Owens ont contesté cette attribution en identifiant de nombreuses incohérences entre le contenu narratif de l’Histoire Général des Pyrates et d’autres ouvrages attribués à Defoe. Il n’y a donc aucune preuve documentaire pour relier Defoe à l’ouvrage.

Il faut chercher ailleurs le véritable auteur.

Nathaniel Mist, imprimeur, journaliste et marin

...ou plutôt un certain Nathaniel Mist ?!

Plus récemment, en 2004, un érudit enfonce le clou en apportant des preuves convaincantes que l’Histoire Générale des Pyrates pourrait être attribuée à Nathaniel Mist (1685 – 30/09/1737), un ancien marin anglais qui est devenu imprimeur et journaliste polémiste jacobite.

La carrière de Mist était étroitement liée à celle de Daniel Defoe puisqu’ils ont travaillé ensemble, jusqu’à ce qu’ils aient un différent qui les sépare.
Mist avait des talents d’écrivain et un intérêt pour les affaires maritimes puisqu’il avait servi comme marin dans les mers d’Espagne avant d’être journaliste. Il a recueilli des rapports de correspondants en Amérique, de journaux coloniaux, de marchands d’outre-mer et des marins à Londres.
Il dirigeait à Londres son journal anti-gouvernemental le « Weekly Journal », et écrivait de nombreux articles pour divertir les lecteurs, en particulier les marins, ce qui a permis à son journal de jouir d’une grande popularité.

Les prisons de Marshalsea et King’s Bench à Londres
En haut : Gravure de la prison King's Bench
en 1828 au borough londonien de Southwark.
En bas : prison de Marshalsea
Entre 1717 et 1724, il a publié plus de cent articles sur les pirates. Cependant, Mist s’est retrouvé en prison pour avoir publié des articles offensants sur les protestants du Palatinat mais aussi en dénonçant un parallèle étroit entre le règne du Roi George et les conditions de déclenchement de la guerre civile en 1642.
Toutes ces publications l’ont conduit a être jugé devant la cour du Banc du Roi. Mist a échappé de peu au pilori, mais son journal s’est retrouvé endetté.

Durant les mois passés à la prison de King’s Bench, au sud de la Tamise, Mist a pu envoyer des articles à ses employés qui géraient son journal. Sa prison de King’s Bench était juste en face de la prison de Marshalsea qui enfermait régulièrement des pirates, ce qui lui a permis de côtoyer de nombreux prisonniers qui avaient navigué avec des pirates célèbres tels que Bartholomew Roberts.
Il a rencontré également des pirates ramenés par l’officier de marine Edward « Old grog » Vernon sur son bateau le HMS Mary, qui ont peut être rencontré la famille Thache en Jamaïque, la famille de Edward Thache, plus communément écrit Edward Teach, qui n'est autre que le plus célèbre des pirates : Barbe Noire. Il envoi ainsi de nombreux rapports à son journal sur la piraterie maritime commis aux Antilles.

Les prisons de Marshalsea et King’s Bench à Londres
Les prisons de Marshalsea et King’s Bench à Londres

Des preuves indiscutables : c'est Mist !

Le Weekly Journal de Mist
Un exemplaire du Weekly Journal de Mist
Le 24 juin 1724, l’Histoire Général des Pyrates a été publiée par la Stationers’ Company pour Nathaniel Mist par son contremaître John Wolfe. Le fait que le nom de Mist apparaisse dans ce registre met tout en lumière car il était imprimeur et journaliste, et pas éditeur.

En septembre 1758, un pamphlet anonyme intitulé Mist's Closet Broke Open a été publié. (Un pamphlet est une œuvre littéraire qui attaque un pouvoir, une institution ou une personne, en usant d'un ton violent, calomnieux. Sur le fond, il peut s’agir d’une querelle, souvent politique ou d’un débat d'idées), donc ce pamphlet anonyme contient des épigrammes destinées à ridiculiser Mist après sa fuite. Son contenu est d'une importance mineure, sauf qu’il contient deux références au capitaine Charles Johnson avec "Sea-news from Capt. Johnson to Mist", et une lettre fictive de Mist à Johnson.
Plus tard, en 1730 on trouve une note qui chargeait le sous-secrétaire d’État Charles Delafaye, qui avait pour habitude de traiter avec la presse au nom du ministère, de demander à Charles Viscount Townsend d'envoyer un Monsieur Watson pour localiser Mist.
The Sheets of the Lives of ye Pyrates
My Lord Townshend desires you would
please to examine him, Mr. Watson,
where Mr. Mist is, Watson corrects it
for Mist.
Sans connaître le contexte exact dans lequel l'instruction a été donnée, elle constitue une pièce importante du puzzle concernant l'identité de l'auteur.
Charles Viscount Townshend, recherchait Mist. Il ordonne à Delafaye d'envoyer ses messagers chez James Watson, l'assistant de longue date de Mist, pensant pouvoir l'y conduire. Townshend devait corriger l'histoire des pirates ?! Mais pourquoi Watson devrait-il voir Mist dans cette affaire, si ce dernier n'était pas l'auteur d'au moins une partie de l’Histoire Général des Pyrates ?

l’Histoire Général des Pyrates, du Captain Charles Johnson, le véritable auteur est-il Daniel Defoe ou Nathaniel Mist ?

Pourquoi Mist utilise le nom de Capitaine Charles Johnson ?

En raison de ses problèmes juridiques, financiers et médiatiques, Mist est devenu connu du grand public pour ses actions négatives, plutôt que pour ses réussites ou ses accomplissements positifs.
Il a donc préféré rester anonyme dans ses articles et probablement dans l’écriture de l’Histoire Général des Pyrates, car il aurait été pratiquement impossible que tous ses écrits soient lus de manière équitable et impartiale.

Pourquoi écrire ce livre ?

Mist a probablement écrit l’Histoire Général des Pyrates pour produire un récit plus excitant et plus coloré des pirates et de leurs exploits, dans le but de générer plus de ventes pour atténuer ses problèmes juridiques et politiques.

Des preuves pour Mist, aucune pour Defoe

Il n’y a aucune preuve documentaire permettant de relier l’Histoire Général des Pyrates à Daniel Defoe, alors qu’il existe une quantité de preuves pour attribuer l’ouvrage à Nathaniel Mist :

  • L’enregistrement de l’ouvrage auprès de la Stationers’ Company
  • Des références dans un pamphlet anonyme
  • Une note d’un sous-secrétaire d’État

En tant qu’ancien marin, Mist connaissait probablement mieux le sujet des pirates que la plupart des auteurs potentiels de Londres au début des années 1720.
Même si ces 3 documents ne prouvent pas formellement que ce soit Mist l’auteur de l’Histoire Général des Pyrates, il s’agit tout de même de 3 clés très troublantes.

En réalité, l'ouvrage du capitaine Charles Johnson, A General History of the Robberies and Murders of the Most Notorious Pyrates, est un mélange complexe de récits historiques et de fictions glorifiées.
Il ne doit pas être considéré comme source primaire fiable pour les historiens, car il comporte de nombreuses sources obscures et des éléments de fiction mêlés à des transcriptions de documents gouvernementaux authentiques.
Il est important de le considérer avec une certaine réserve et de le croiser avec d'autres sources avant de tirer des conclusions.

Sources :

  • Histoire des pirates anglais – Capitaine Charles Johnson – 2003 sur l’édition de 1774
  • Daniel Defoe, Nathaniel Mist, and the "General History of the Pyrates" - Arne Bialuschewski – 2004
  • Captain edward Thatch : A Brief Analysis of the Primary Source Documents Concerning the Notorious Blackbeard – David D. Moore - 2018
  • Excavating the real edward thache – Baylus C. Brooks - 2015
  • Pirates de tous les pays – Marcus Rediker - 2008
  • Pirates, corsaires et flibustiers – Alain Blondy - 2021
  • barbe-noire et le négrier de la Concorde – Jacques Ducoin - 2010
  • Historia spécial – La piraterie et la flibuste – n°484 H.S. - 1987
  • Dictionnaire des corsaires et pirates – Gilbert Buti et Philippe Hrodej - 2013


Des questions/réponses à propos de la piraterie maritime d'aujourd'hui

» Où est l'île de Robinson Crusoé ? ?
» Pourquoi les anglais étaient les maîtres des mers du XVIIè au XXè siècle ?
» Quelles sont les différences entre le pirate d'aujourd'hui et le pirate du XVIIIe siècle ?
» Y a-t-il vraiment eu un roi des pirates ou quelque chose qui s'y raccorde ? On parle souvent de roi des pirates dans les livres, films, etc.
» Quand la piraterie est-elle apparue et quand a-t-elle prit fin ?
» Qui était le Capitaine Singleton du roman de Daniel Defoe ?
» Quel est le nom du marin à la jambe de bois qui porte un perroquet sur l'épaule ?


Question de Sarah et Théo   - Mis à jour le 01.11.2023 | Publié le 30.01.2023

A quelle distance se situe l'horizon lorsqu'on regarde la mer ?

Calculateur de distance d'horizon R: Voici un tableau contenant différentes hauteurs par rapport au niveau de la mer, afin de vous donner une idée :
Vous êtes couché sur le sable et regardez la mer à 20 cm du sol1,60 km
Un adulte debout, en estimant ses yeux à 1,70 m de haut4,65 km
L'homme le plus grand du monde, Robert Wadlow 2,72m,
en estimant ses yeux à 2,55 m de haut
5,70 km
Depuis le pont du navire de Barbe Noire, sur sa frégate
Queen Anne's Revenge, à 6 m de haut
8,74 km
Depuis la vigie de la frégate l'Hermione à 50 m de haut
ou tout en haut d'un phare.
25,24 km
Du haut de la flèche de la cathédrale Notre Dame de Paris,
96 m de haut
34,97 km
En haut de la Tour Eiffel, 300 m de haut61,83 km
En haut de la Tour Burj Khalifa à Dubaï, 828 m de haut / 163 étages102,72 km
En haut du Mont Blanc, 4 808 m de haut247,54 km
En haut de l'Everest, 8 848 m de haut335,77 km
Depuis un avion à 10 000 m d'altitude356,96 km


Testez le calculateur d'horizon

Saisissez la hauteur en mètre et observez le résultat.


La formule :


d = distance, R = rayon de la terre soit 6371,009 km, h = hauteur du point de vue en direction de l'horizon.
On utilise les km pour d et R et les mètres pour h, il faut donc le diviser par 1000.


Les bonnes questions !

« Et si j'utilise des jumelles, je vois plus loin ? »

Paradoxalement, non ! Cela ne change rien car en considérant un objet posé sur l'eau et du fait de la courbure terrestre, il n'est pas possible de voir derrière l'horizon. D'où l'utilisation du rayon de la terre dans la formule.

« Et les perturbations atmosphériques et autres éléments naturels qui gênent la vue ? »

En effet, il y a de nombreux facteurs qui peuvent faire varier la distance de l'horizon visible, comme :

  • le relief des vagues,
  • la réfraction des ondes électromagnétiques en fonction de la nature de l'atmosphère, qui provoque une sorte de soulèvement de l'horizon, ce qui éloigne la limite. Cela peut reproduire l'effet de mirage comme si la terre était "moins" ronde.
  • la courbure de la terre,
  • la température,
  • l'humidité,

« J'ai lu que la terre n'était pas ronde, le rayon R n'est donc pas le bon ? »

En effet, la terre n'est pas ronde, elle a plutôt une forme elliptique, très légère bien entendu.
Le rayon équatorial de la Terre est de 6 378,137 km, le rayon polaire est de 6 356,752 km, le rayon du fond de l'océan Arctique est de 6 352,8 km, le rayon depuis le sommet du Chimborazo est de 6 384,415 km, le fond de l'océan Arctique, soit un delta d'environ 32 km.
La formule tient compte donc du rayon moyen, soit 6 371,009 km qui est l'unité de longueur utilisée dans des domaines tels l'astronomie et la géologie.



Question de Marcus   - Mis à jour le 04.11.2023 | Publié le 06.01.2023

Quels sont les pirates ayant fait le plus de prises ?

Abordage de pirates
R: C'est entre 1716 et 1726 que les pirates capturent le plus de navires, et font beaucoup plus de dégâts au commerce que les campagnes navales des empires et des corsaires pendant la guerre de Succession d'Espagne (1701-1713). Constat extraordinaire établit par le capitaine Johnson - qui est en réalité Daniel Defoe, ou Nathaniel Mist selon certains, la réalité reste à prouver, mais ça, c'est une autre histoire.

Le palmarès du plus grand nombre de prises faites par les pirates*


En estimant que les 70 autres capitaines pirates recensés s'emparent en moyenne de 20 navires chacun, on obtient un total de plus de 2 400 navires capturés et pillés**.
Déclaration faite par le sieur Jean Rousseau, chirurgien sur le Bon-Pasteur, de Honfleur, capitaine Grout, au sujet de la prise de ce navire par les forbans au large de la Guadeloupe
Mais le compte est peut être sous estimé, car selon la déclaration d'un chirurgien capturé par le capitaine Montigny de Dunkerque, c'est plus de 200 navires qu'ils ont pillés. Il est donc second dans le palmarès***.
<== Voir la déclaration ci-contre, en bas de la 1ère page.

Il est important de noter que nombreux capitaines pirates étaient parfois magnanimes et rendaient les prises aux victimes, à condition qu'elles ne fassent pas trop d'histoires et qu'elles sont issues d'une nation que les pirates ne détestent pas.
Les pirates n'avaient que peu de moyens de revendre les grosses marchandises telles que le sucre, le tabac ou les épices, et préféraient se contenter de prendre un peu de butin, de nourriture, de boissons et de médicaments.

Pendant cet âge d'or de la piraterie, il y a une véritable crise du commerce maritime, à tel point que les empires rivaux sont contraints de coopérer. En 1721, le gouvernement britannique et français des Caraïbes ont ainsi conclu un accord de protection commune.

La plus grosse prise jamais réalisée

La plus grosse prise jamais réalisée, c'est sans nul doute celle réalisée par le pirate français Olivier Levasseur dit La Buse et Taylor qui capturent La Vierge du Cap (Nossa Senhora do Cabo), navire amiral de la Marine Portugaise de 800 tonneaux et de 72 canons. Le vaisseau transportait le vice-roi des Indes orientales portugaises ainsi que l'archevêque de Goa. Le trésor immense contenait des rivières de diamants, bijoux, perles, barres d’or et d’argent, meubles, tissu, vases sacrés et autres objets de cultes précieux, un trésor que les historiens estiment à 5 milliards d'euros. Cette prise est sans aucun doute la plus grande de l'histoire de la piraterie.

Sources :
* : Between the Devil and the Deep Blue Sea: Merchant Seamen, Pirates and the Anglo-American Maritime World, 1700-1750 - Markus Rediker
** : History of Pyrates - History Shipping Industry
*** : Déclaration faite par le chirurgien Jean Rousseau, scan francearchives.fr - Pirates au jour le jour - Jean-Pierre Moreau


Question de chatGPT   - Mis à jour le 23.07.2023 | Publié le 27.12.2022

Pourquoi tout le monde a peur de ChatGPT et Dall-E, même chez les pirates ?

R: Chez les pirates ?! vous vouliez plutôt parler des pirates informatique ;-)
Mais oui, en effet, tout le monde a peur du nouveau robot ChatGPT utilisant l'Intelligence Conversationnelle ouvert au grand public le 30 novembre 2022.

Une authentique gravure ?!

Moi même, auteur du site pirates-corsaires.com depuis 1999, je me pose des questions !
Avec ChatGPT, on peut tout faire, et même créer des fake news (= fausses informations). On peut donc générer du texte, par exemple une biographie d'un personnage historique.
Voir en bas comment tester la plateforme ChatGPT

Et Dall-E permet de créer des images en s'appuyant sur ChatGPT. On rédige une phrase, ChatGPT l'analyse et transmet les données à Dall-E qui va générer l'image grâce à son intelligence artificielle.
Par exemple, qui vous dit que cette très belle gravure de Barbe Noire est authentique ?
Le moteur d'IA ChatGPT génère une gravure du pirate barbe-noire
Le rendu de cette gravure ancienne est obtenu en écrivant :
"17th century engraving of Blackbeard the pirate"
(Gravure du 17ème siècle du pirate Barbe Noire)
Et bien cette gravure n'existe PAS ! Je l'ai moi-même créé avec Dall-E cet après-midi, via le serveur Discord sur le groupe MidJourney, ca a prit juste 60 secondes.
Voir en bas comment tester Dalle-E

Pour revenir à ChatGPT, si vous voulez savoir ce que c'est, vous pouvez lui poser la question, et il vous réponds lui-même ceci :
« Je suis un modèle de langage informatique conçu par OpenAI. Mon but est de pouvoir répondre aux questions et fournir de l'aide aux utilisateurs en utilisant mon apprentissage automatique et mes connaissances en langage naturel. J'essaie de fournir des réponses précises et utiles aux utilisateurs. Je suis un outil de traitement de langage naturel et je n'ai pas d'opinions personnelles ni de préférences ».

Le principe est très simple, l'utilisateur pose une question et l'intelligence conversationnelle de ChatGPT y répond avec ses connaissances acquises. Une réponse plus ou moins détaillée est générée, dans un langage quasi-identique à celui d'un humain. C'est toute la puissance de ce nouveau service : être capable de formuler une réponse de la même façon que le ferait un être humain.

Scène de combat entre Guybrush Threepwood et le pirate LeChuck, issu de la saga Monkey Island de Ron Gilbert, illustrations créées avec l'IA Dall-E
Scène de combat entre Guybrush Threepwood et le pirate LeChuck, créée avec l'IA Dall-E en 60 secondes.
L'IA n'est pas si parfaite car le contexte et les personnages ne sont pas exacts à ce qu'a imaginé Ron Gilbert leur créateur.
Ce rendu est obtenu en écrivant :
"Fight scene between Guybrush Threepwood and LeChuck on a big, beautiful galleon, with the sea around them and a big island behind in the fog"
(Scène de combat entre Guybrush Threepwood et LeChuck sur un grand et beau galion, avec la mer autour d'eux et une grande île derrière dans le brouillard)
Variation de la scène de combat entre Guybrush Threepwood et le pirate LeChuck, issu de la saga Monkey Island de Ron Gilbert, illustrations créées avec l'IA Dall-E
J'ai demandé à ce que l'IA me crée plusieurs variations de design en s'appuyant sur l'image n°1.
On peut constater que absolument TOUT est modifié, mais en gardant la trame de base. Les îles à l'horizon ont changé, les vagues, chaque détail du navire en avant plan, ainsi que le visage de LeChuck dans le ciel.
Variation #2 de la scène de combat entre Guybrush Threepwood et le pirate LeChuck, issu de la saga Monkey Island de Ron Gilbert, illustrations créées avec l'IA Dall-E
Même chose avec l'image n°2

Comment ça marche ?
Quelle est l'étendue d'action de l'IA ?
Qui a créé cette technologie ?

Dall-E et ChatGPT ont été créés par OpenAI, une société fondée comme association à but non lucratif en 2015 par... Elon Musk et Sam Altman.
OpenAI est spécialisée dans le développement d'intelligences artificielles en tout genre.
ChatGPT est basé sur le modèle de langage GPT-3. L'IA s'est formée aux rudiments de plusieurs langues au moyen du deep learning, ou apprentissage profond en français.
ChatGPT se contente (pour le moment!) de répondre aux questions et problématiques des utilisateurs. Les tâches de réflexion de la vie courante peuvent être soumises à l'IA comme une opération mathématique complexe, une leçon d'histoire, la rédaction d'une lettre de motivation...
Le plus impressionnant, au même titre que la génération d'images comme montré avec le célèbre pirate Barbe Noire plus haut par la bluffante IA génératrice d'images Dall-E, c'est la génération de textes "sur mesure". ChatGPT est capable de créer une histoire fictive de toutes pièces, de quoi supprimer définitivement le syndrome de la page blanche des écrivains !
Les professeurs ont du soucis à se faire, déjà que ce n'était pas facile de savoir si leurs étudiants avaient recopié un texte trouvé sur Internet - ou plus compliqué - traduit automatiquement depuis une autre langue, donc plus difficile à dénicher par le prof. Désormais, ce n'est plus du tout possible de dénicher la fraude de l'étudiant !

A-t-on du soucis à se faire pour notre emploi ?!

Cette technologie est très impressionnante, et surtout flippante ! Car tout le monde n'est plus à l'abri dans son emploi. Une société par exemple n'a plus besoin de graphiste puisqu'elle peut demander à l'I.A. de générer un logo ou un design en quelques secondes.
Un développeur informatique peut demander à ChatGPT de l'aider à écrire des algorithmes dans n'importe quel langage. Et les SSII (Sociétés de Service en Ingénierie Informatique) ne pourront plus vendre leurs ingénieurs pour des semaines ou des mois de développement car ils seront obligés d'utiliser ChatGPT pour travailler plus vite afin de rivaliser contre la concurrence.
Ecrire un CV ou une lettre de motivation aujourd'hui est très facile avec ChatGPT, on peut même y ajouter une pointe d'humour très fine avec un vocabulaire évolué et très fluide à la lecture.

Ce qui est terrifiant avec cette technologie très évoluée « lâchée dans la nature », c'est que n'importe qui peut l'utiliser à des fins malhonnêtes. La finalité est toujours la même : l'argent. Et cela, quelque soit les dégâts collatéraux.
Déjà les pirates informatiques utilisent ChatGPT et Codex d'OpenAI pour exécuter des cyber-attaques ciblées et efficaces comme des e-mails malveillants. De même, l'IA peut détecter par la simple soumission d'un code source une vulnérabilité. Un gain de temps redoutable pour de potentiels hackers.
Le pire est que désormais, n’importe qui avec des ressources limitées et aucune connaissance en code, peut facilement exploiter ChatGPT à son gré.
Enfin, l'utilisation de ChatGPT soulève des préoccupations éthiques car c'est un outil puissant qui peut être utilisé pour influencer les opinions et les comportements des utilisateurs, il peut donc facilement être utilisé à des fins malveillantes afin de perturber l'équilibre des pouvoirs et manipuler les masses.

Allons allons... l'avenir n'est pas si sombre ! euh...

Au quotidien, l'intelligence conversationnelle peut vous créer un régime alimentaire très spécifique ou bien un entraînement sportif dédié ou encore diagnostiquer certaines maladies en fonction de symptômes.
Oui c'est pas si sombre tout ça ! Quoi que... les 3 exemples ci-dessus, mettent un peu en péril les métiers respectifs de nutritionniste, coach sportif et autres métiers liés à la médecine.

Devons-nous nous rassurer quand L'I.A. nous rappelle à multiples reprises que toutes ces possibilités ne sauraient remplacer une consultation avec un professionnel ? On dirait un texte de loi pour se protéger de toute attaque possible.

...finalement l'avenir n'est pas si mal que ça !

Steampunk Blackbeard the pirate, made with OpenAI , Dall-E
Barbe Noire à la mode steampunk, créé avec l'IA Dall E.
Ce rendu est obtenu en écrivant :
"An ancient engraving of the pirate Blackbeard set in a steampunk world"
(Une ancienne gravure du pirate Blackbeard mise en scène dans un monde steampunk)
Ce n'est pas parce qu'on parle de robots qu'il y a automatiquement chômage derrière. IA ne rime par automatiquement avec Skynet et domination des machines. La radio a fait craindre la disparition des musiciens, tout comme la photo celle des artistes. Ce n’est pas nouveau.

Au lieu de se focaliser sur ce qui risque de disparaître, il faut imaginer ce qui peut naître: on peut utiliser la capacité de notre cerveau libérée pour des tâches bien plus créatives. ChatGPT va nous libérer de certaines tâches pour nous permettre d’en effectuer d’autres.

Des mesures drastiques pour très bientôt !?

Un peu comme l'arrivée des trottinettes, il y a eu très vite des débordements, des accidents, des excès de vitesse, non respect des rues piétonnes, etc. Il a fallu prendre des mesures en bridant leur vitesse.
Les drones ont été les suivants sur la liste, avec des mesures très sévères à respecter autrement l'utilisateur peut payer de très fortes amendes et aller en prison. Certaines zones côtières bretonnes en France sont désormais totalement interdites aux drones.
On peut donc s'attendre à ce qu'il y ait une IA à deux vitesses : l'une "bridée" pour l'humain lambda qui en a besoin dans la vie de tous les jours mais avec ses limites. Et l'autre débridée pour certaines entreprises qui seront autorisées à utiliser une telle technologie à des fins positifs, humanitaires ou de défenses contre les éléments naturels, par exemple.

Pour conclure

Pas de panique, bien que ChatGPT soit, pour l'heure, davantage bénéfique que dangereux pour l'homme, plusieurs problèmes majeurs peuvent se poser comme la limitation des connaissances de l'IA. En effet son apprentissage est tout récent puisqu'il s'est terminé en 2021.
ChatGPT n'est pas infaillible. Bien qu'il soit capable de générer des réponses très réalistes, il peut également générer des réponses inexactes. Cela peut causer des problèmes dans des situations où la précision et la fiabilité sont cruciales, comme dans les domaines de la justice ou de la santé.
Pour l'heure, ChatGPT manque de références, certaines positions sont discutables, des résultats sont parfois bizarres et il faut formuler les questions différemment pour affiner les réponses logiques.

Scènes de combat entre Barbe Noire et Robert Maynard de la marine Royale, créée avec l'IA Dall E
Scène de combat entre le pirate Barbe Noire et le lieutenant Robert Maynard, créée avec l'IA Dall E.
On s'aperçoit bien que l'IA n'est pas infaillible, car les différentes scènes de combat ne représentent pas vraiment l'existant en gravure et les différentes représentations au fil des siècles. Et Barbe Noire n'a plus son aspect habituel avec ses tresses. Quand on regarde de près, le détail des mains de chaque image est étrange, pas terminé ou mal formé.
Néanmoins, hors du contexte demandé, le rendu global est tout de même bluffant.

En résumé, l'utilisation de ChatGPT présente des avantages indéniables en termes de traitement du langage naturel. Cependant, il est important de reconnaître les potentiels effets négatifs, tels que sa fiabilité limitée, les préoccupations en matière de vie privée et de sécurité des données (RGPD), et les implications éthiques.
Ces problèmes seront analysés et gérés en amont afin de minimiser les risques et mettre en avant les avantages de ChatGPT.
Cette nouvelle technologie va devenir indispensable pour les personnes dans la vie active si leur employeur ne veux pas prendre du retard par rapport à la concurrence.
Ce qu'il faut avant tout, ce n’est pas de rejeter une technologie à cause de ses limites mais se focaliser sur son potentiel pour comprendre ce qu'elle nous permet de faire de nouveau.

· chat.openai.com : créer un compte et c'est parti pour jouer avec l'I.A.
· midjourney.com : cliquer sur le bouton "Join the Beta" qui lancera Discord, puis suivez les instructions. Un compte Discord est nécessaire.


Question de Fabien   - Mis à jour le 17.02.2023 | Publié le 19.08.2022

Quelles sont les différentes tailles des navires à voiles et à moteur les plus grands au monde ?

Comparaison des tailles de navires à voile et à moteurR: Vous pourrez trouver dans cette vidéo, l'illustration parfaite et animée des différentes tailles de voiliers, bateaux corsaires et pirates, yacht, paquebots et pétroliers.


Les navires affichés dans cette vidéo :
Comparaison des tailles entre le Vasa (galion) et le Queen Anne's Revenge (frégate) Comparaison des tailles entre le Vasa (galion), le Queen Anne's Revenge (frégate), le Royal Louis (Vaisseau de Ligne) et le Yacht A 9 mètres : Chaloupe
30 mètres : Cotre Le Renard de Robert Surcouf
31 mètres : Frégate Queen Anne's Revenge du pirate Edward Teach (Barbe Noire)
31 mètres : Frégate Whydah Dally du pirate Samuel Bellamy
40 mètres : Chébec de Antoine Barcelo
50 mètres : Frégate USS Constellation
57 mètres : Goélette franche
60 mètres : Flûte
69 mètres : Galion-caraque Vasa / Wasa
90 mètres : Vaisseau de Ligne Royal Louis
117 mètres : Trois-Mâts Barque Sea Cloud II
138 mètres : Sous-marin nucléaire Le Vigilant S618
143 mètres : Megayacht A
184 mètres : Sous-marin nucléaire K-329 Belgorod
187 mètres : Goélette à cinq-mâts Club Med II
269 mètres : Paquebot Transatlantique RMS Titanic
315 mètres : Paquebot France
345 mètres : Paquebot Transatlantique Queen Mary II
362 mètres : Navire de croisière Wonder of the Seas
458 mètres : FSO / Super pétrolier Seawise Giant (ex-Knock Nevis)


Question de Simon   - Mis à jour le 17.02.2023 | Publié le 07.09.2020

Pourquoi le pirate Barbe Noire a renommé la Frégate française La Concorde en Queen Anne's Revenge ?

R: Edward Teach dit «Barbe Noire» a renommé La Concorde en Queen Anne's Revenge le jour de sa capture le 28 novembre 2017.

Le choix de ce nom n'est pas indiqué dans les livres d'histoire mais il pourrait y avoir plusieurs raisons possibles :

- Aurait-t-il été frustré en tant que corsaire de la reine Anne Stuart, morte en 1714, qu'il ait été privé de ses marques de reconnaissance de « chevalier » ?
- N'aurait-t-il pas pu s'enrichir comme il l'espérait lorsqu'il était corsaire ?
- La Concorde avait participé à la guerre de Succession d'Espagne contre le pays du pirate ?
Edward Teach porte le sobriquet de « Barbe Noire », une barbe épaisse et très noire, qu'il ne se coupe plus, en attendant que sa vengeance soit accomplit ? Comme les Corses qui ne se coupent plus la barbe lorsqu'ils sont en situation de vendetta familiale jusqu'à leur vengeance accomplie ?
La réponse à cette question ne restera que des suppositions...

La Concorde est une frégate nantaise de 300 tonneaux et 28 canons appartenant à l'armateur René Montaudouin, d'abord corsaire de 1710 à 1713, puis négrier de 1713 à 1717, et capturée dans l'archipel des grenadines en 1717 par le pirate anglais Barbe Noire afin de devenir son « vaisseau amiral ».
Barbe Noire renommera l'ex-Concorde en Queen Anne's Revenge où il pillera 40 navires jusqu'à l'échouer sur les côtes de Caroline du Nord en juin 1718.

The Queen Anne's Revenge, ex-Concorde, navire de Edward Teach dit Barbe Noire, ex-navire de René Montaudouin et du capitaine Pierre Dosset

Un comparatif de tailles de navires, avec le Queen Anne's Revenge que l'on peut aperçevoir au début de la vidéo



D'autres questions à propos de Barbe Noire



© Sources
- Historia n°126 juillet-août 2010 « Le trésor de Barbe Noire »
- « barbe-noire et le négrier La Concorde », par Jacques Ducoin, éditions Glénat.
- Photo : « The Pirate Ship 1660-1730 », illustration par Tony Bryan, éditions Osprey.


Question de Anna   - Mis à jour le 10.07.2020 | Publié le 09.07.2020

Avez-vous des détails sur l'épave du galion Santo Spirito découverte en Italie ?

Epave du Santo Spirito e Santa Maria di Loreto à Camogli, Italie R:

Une nouvelle épave très importante vient d'être découverte en Italie, près de Camogli, dans la province de Gênes.
Il pourrait s'agir d'un des plus grands navires marchands italiens du XVIè siècle, plus exactement un galion très recherché qui a coulé dans la région le 25 octobre 1579 : le Santo Spirito e Santa Maria di Loreto, appelé en français la Ragusa du Saint-Esprit et de Madonna di Loreto.

Les plongeurs Gabriele Succi et Edoardo Sbaraini près de l'épave du Santo Spirito e Santa Maria di Loreto

Ce navire a fait l'objet d'intense recherches dans les années 1970, mais sans succès. Cette trouvaille importante pourrait mettre fin à 50 ans de recherches !
Cette découverte a été faite par deux plongeurs professionnels, Gabriele Succi et Edoardo Sbaraini, qui exploraient les eaux dans l'attente de voir des poissons de toutes les couleurs... jusqu'à tomber sur cette épave en bois datant de la Renaissance à 50 mètres de profondeur.
Ils sont allé avertir les autorités locales. Cette découverte est un grand événement pour la petite commune de Camogli. Son maire a posté plusieurs photos sur Facebook.

Ancre de l'épave du Santo Spirito e Santa Maria di Loreto à Camogli, Italie

Il s'agit d'une « trouvaille d'un grand intérêt » car c'est « une épave du début de l'ère moderne dont très peu d'exemplaires sont connus en Méditerranée », explique dans un communiqué la Surintendance italienne. Elle serait une pièce précieuse pour reconstituer l'histoire de la marine de cette époque. Des partenaires internationaux vont aider pour permettre une datation précise de l'épave et tenter d'identifier le navire.

Le Santo Spirito (Saint-Esprit) a achevé son chargement dans le port de Gênes qui comprenait :

  • 5 gros canons en bronze d'un poids total de 13 tonnes, accompagnés des munitions relatives, produites dans les fonderies génoises pour la vice-royauté de Naples
  • 14 tonnes de clous pour la construction navale, destinés à l'équipe des galères de la capitale napolitaine.
  • Des tissus
  • Du coton
  • De la laine

L'histoire du navire avant son naufrage

C'est le 29 octobre 1579 qu'un des plus grands navires marchands s'approche de la pointe de Capo di Monte (aujourd'hui appelé le promontoire de Portofino) pour se protéger d'une violente tempête, mais il s'est fait fracassé contre la falaise devant l'église de San Nicolò entre Camogli et Punta Chiappa, à une douzaine de milles marins à l'est de Gênes: c'était le Santo Spirito - Santa Maria di Loreto, un navire de 9500 tonneaux (environ 1800 tonnes).
Son port d'armement était Raguse de Dalmatie (l'actuelle Dubrovnik), et il était commandé par Antonio Iveglia Ohmuchievich, appartenant à l'une des familles les plus illustres de cette localité et probablement propriétaire de la majorité des actions détenues par le navire lui-même.

Le départ avait eu lieu dans la soirée du 28 octobre et le lendemain matin, le navire se débattait encore dans les eaux devant Recco, à travers des vagues immenses et déchaînées. Les habitants de Camogli à proximité ont pu suivre sa dérive de la côte jusqu'à l'impact contre la falaise.
Suite à cela, l'eau a commencé à entrer abondamment à travers les brèches dans la coque, tandis que le capitaine avec l'équipage au complet ont réussi à mettre un bateau à la mer et à atteindre la rive escarpée en trouvant l'aide providentielle des habitants de Ruta et de San Rocco, qui sont rapidement descendus à la mer en lançant des cordes vers les malheureux marins qu'ils ont finalement pu tous sauver.

Les falaises de Punta Chiappa, Italie
Les falaises de Punta Chiappa, Italie
Galion Ragusain de Dubrovnik
Galion Ragusain de Dubrovnik
Peinture d'un navire Ragusain, modèle similaire au Santa Spirito
Peinture d'un navire Ragusain, modèle similaire au Santa Spirito
Galion ragusain de Dubrovnik
Galion Ragusain de Dubrovnik
Lieu du naufrage du Santo Spirito vu depuis la falaise
Lieu du naufrage du Santo Spirito vu depuis la falaise
Fond marin de l'épave du Santo Spirito, Italie
Fond marin de l'épave du Santo Spirito, Italie

©Sources : archeonavale.org, lefigaro.fr, genovatoday.it

Autres questions à propos de l'Italie

» Savez-vous où se trouve le Neptune, le galion du film Pirates de Polanski ?

Autres articles à propos des épaves de navires

» Quelle quantité d'or pensez-vous qu'il y ait au fond de la mer en ce moment, issus d'acte de piraterie ou de bateau coulé sans facteur criminel??? Pensez-vous qu'il soit possible de remonter à la surface tout cet or ?
» Dans le FORUM : Les épaves de bateaux corsaires et pirates
» Dans le FORUM : Le Queen Anne's Revenge de barbe-noire retrouvé
» Dans le FORUM : Un navire découvert sous Ground Zeroà New York !


Question de Nemo   - Mis à jour le 01.07.2020 | Publié le 16.02.2015

Le Black Pearl : quel est son coût, le temps de fabrication, le nombre d'arbres utilisés et ses hauts-faits ?

Le Black PearlR: Le type de bateau qu'est le Black Pearl est à la fois à un East Indiaman, et une Flûte hollandaises du XVIIè siècle.
Un East Indiaman car il en est fait référence dans le film par le personnage de Esmeralda qui parle à Jack Sparrow : "Borya offered to pay anyone who could report the whereabouts of a certain Captain Jack Sparrow, a merchant captain who was sailing an East Indiaman for the East India Trading Company.".

Le Black Pearl échoué aux îles Pelegostos Il s'agit d'un navire de 32 canons, avec une longueur de 40 mètres. Il aurait fallu environ 1700 chênes pour le construire, à peu près l'équivalent de la frégate de Lafayette, l'Hermione (voir aussi le grand départ de l'Hermione), s'il s'agissait évidemment d'un vrai navire et pas un navire destiné au tournage de films.

Ses hauts-faits :
- L'attaque du navire Wicked Wench,
- L'attaque d'un galion espagnol inconnu,
- L'Attaque de la ville de Port Royal,
- Destruction du navire l'Interceptor,
- Escarmouche au large de Isla Cruces,
- Escarmouche au large de Black Sand Beach,
- Bataille du Maelström de Calypso.

Le Black Pearl transformé en Queen Anne's Revenge pour les besoins du studio Lors du tournage du 1er opus Pirates des Caraïbes : la malédiction du Black Pearl, le Black Pearl était un ensemble construit sur une barge, donc rien de vraiment ressemblant à un navire pirate, mais avec un jeu de caméra et d'images de synthèse, le public n'y voyait que du feu.
Dans le 2ème opus, Pirates des Caraïbes : Le Secret du Coffre Maudit, et le 3ème opus Pirates des Caraïbes : Jusqu'au bout du monde, le navire a été baptisé Sunset par l'équipe de production de Rick Heinrichs.
Enfin, dans le 4ème opus, Pirates des Caraïbes: la Fontaine de Jouvence, étant donné que le Black Pearl ne figurait pas physiquement dans l'histoire, il a été décidé que le Sunset devait être utilisé comme base pour la Revanche de la Reine Anne (Queen Anne's Revenge), l'infâme navire du pirate Barbe Noire.

Autres sujets à propos du Black Pearl

- A quel style de navire se rapproche le plus du Black Pearl ?
- Est-ce que le Black Pearl à vraiment existé ?

Les films :

- Pirates des Caraïbes 1 : La malédiction du black pearl
- Pirates des Caraïbes 2 : Le Secret du Coffre Maudit
- Pirates des Caraïbes 3 : Jusqu'au Bout du Monde
- Pirates des Caraïbes 4 : La Fontaine de Jouvence

Autour du Black Pearl :

- La montre Black Pearl de HD3Complication

En discuter dans le forum :

- Pirates des Caraïbes 5
- Pirates des Caraïbes 4, Johnny Depp confirmé
- Saga Pirates des Caraïbes


Question de hjn   - Mis à jour le 24.08.2022 | Publié le 10.09.2014

Quelles armes utilisait le pirate Barbe Noire ?

Capture of the Pirate, Blackbeard, 1718 - Jean Léon Gérome FERRISR: Barbe Noire, de son vrai nom "supposé" Edward Teach ou encore Edward Drummond se servait de 6 pistolets à silex, qu'il utilisait aussi de comme massue une fois qu'il avait tiré.

Il avait notamment un sabre d'abordage, qui est une lame assez courte, tranchante et légèrement incurvée.

L'arme favorite des pirates était le poignard mais celui-ci n'apparaît pas dans les gravures de Barbe Noire. Il devait assurément en avoir un car le poignard est une arme blanche facile à dissimuler ou à glisser dans la ceinture, et sert aussi à manger et à de nombreuses tâches à bord.

Captain Teach, alias Blackbeard "Blackbeard". Gravure datant de 1736 dans le livre Johnson's General History.

Ici, Barbe Noire tient un mousquet dans sa main droite, il était utilisé généralement par des pirates qui restaient hauts perchés sur les hunes pendant un abordage pour tirer à distance les chefs ennemis. Une fois les chefs ennemis morts, l'équipage perdait vite le moral.
Cette arme était donc ici juste pour l'illustration mais c'est une arme qu'il n'utilisait pas.

Format maximal 3092x4738 pixels

Captain Teach, alias Blackbeard "Captain Teach, alias Blackbeard". Gravure datant de 1725. Ouvrage : The History and lives of all the most notorious pirates, and their crews. London, 1725.

Format maximal 1562x1536 pixels

Blackbeard - Charles Johnson's General Historie "Charles Johnson's General Historie". Blackbeard, gravure de Benjamin Cole.

Format maximal 1938x3214 pixels

Photo principale : Capture of the Pirate, Blackbeard, 1718. Peint par Jean Léon Gérome FERRIS en 1920.

D'autres questions à propos de Barbe Noire




Question de loimpoiuy   - Mis à jour le 28.10.2022 | Publié le 20.11.2012

Quelle est la capitale de la piraterie ?

R: Tout dépends du siècle !

- Aujourd'hui, la capitale de la piraterie est la Somalie dans le Golf d'Aden, depuis 1990 environ, suivi du détroit de Malacca en Malaisie.
Mais pour être au courant de la piraterie maritime aujourd'hui, je vous invite à voir le site IMB Piracy reporting.

- Alger vers 1830.

- En mer de Chine vers 1797 à 1808 (la femme pirate Ching Shih à la tête de 30 000 hommes, ...).

- Les Antilles entre 1793 et 1830 (avec les pirates Jean Laffite, Dominique You, Roberto Cofresi...).

- En mer de Chine au milieu du 17è siècle dans les ïles d'Indonésie et des Philippines (avec le pirate Cheng Chih-lung).

- Port Royal (Jamaïque) reprends le flambeau vers 1680 (avec tous les plus grands pirates tels que barbe-noire, Edward Low, Ann Bonny, Mary read, Jack Rackham, L'Olonnais, Samuel Bellamy, William Kidd, Olivier Levasseur dit La Buse, Bartholomew Roberts, ...).

- De 1520 à 1730, les Caraïbes, et plus précisément l'Île de la Tortue (Haïti aujourd'hui) entre 1640 et 1680.

- De 1520 à 1570 au plus haut de la piraterie, bien qu'elle ait continuée jusqu'en 1820 : la Méditerranée et plus précisément Alger, Tunis et Tripoli (avec le corsaire Khizir Khayr ad-Dîn dit Barberousse et les pirates Draguât, Ulluch Ali...)

- VIIIe au XIe siècle, les vikings en Scandinavie.

- l'an 0 au Ie siècle, la Méditerranée.

Avant l'an 0, la piraterie est principalement centrée dans la mer de Méditerranée.


Question de niluart   - Mis à jour le 30.05.2023 | Publié le 30.10.2012

Quels sont les noms de bateaux pirates les plus célèbres ?

R: Nombreux bateaux pirates sont célèbres, de par la notoriété de leur capitaine, mais aussi par les hauts-faits accomplis et la découverte de leur épave des siècles plus tard.

Le Queen Anne's Revenge de barbe-noire

Queen Anne's Revenge

Frégate du pirate Blackbeard (barbe-noire en français, de son vrai nom Edward Teach). Ce navire de 300 tonneaux et 26 canons, construit en 1710 effectuait la traite négrière et appartenait au français René Montaudouin et s'appelait "La Concorde".
Barbe Noire s'en est emparé le 28 novembre 1717. Il renomme son navire Queen Anne's Revenge et poursuit ses pillages dans les Caraïbes, pillant des navires et agrandissant sa flotte. Son navire a été coulé en mai 1718 au large de Beaufort, en Caroline du Nord et a été retrouvé en 1996.
» En savoir plus sur le Queen Anne's Revenge.

Frégate Adventure Galley du pirate William Kidd

Adventure Galley

Navire anglais du pirate écossais William Kidd (ou Captain Kidd) en 1698, armé de 36 canons et composé d'un équipage de 70 hommes.
Il s'agissait d'un navire hybride, qui combinait des voiles à gréement carré et des rames pour lui conférer une manœuvrabilité aussi bien par vent que par temps calme.
Ce navire a été acheté pour 8000 £, soit 970 000 £ aujourd'hui, donc équivalent à environ 1,2 millions d'euros. Il pouvait atteindre 14 noeuds (26 km/h) à pleine voile.
En 1698, la coque du navire était devenue si pourrie qu'elle n'était plus en état de naviguer. Il a été dépouillé de tout ce qui était mobile, puis coulé au large de la côte nord-est de Madagascar selon les dires du capitaine Kidd, mais il aurait été échoué sur le rivage à Madagascar selon les dires de William Jenkins, membre de l'équipage du capitaine Kidd. Ses restes n'ont pas encore été retrouvés.

Whydah Gally du pirate Samuel « Black Sam » Bellamy

Whydah Gally

Navire du pirate Samuel « Black Sam » Bellamy. Il a coulé dans une tempête au large de cap Cod, le 26 avril 1717 avec son capitaine et la quasi totalité de l'équipage. L'épave a été retrouvée en 1996 et contenait de nombreuses richesses.
» Un documentaire à propos du Whydah Gally.

Brigantin Le Ranger du pirate Charles Vane

The Ranger

Brigantin de 12 canons et 80 hommes appartenant au pirate Charles Vane.

Sloop The Revenge rebaptisé Royal James par le pirate Stede Bonnet

Royal James

Sloop du pirate Stede Bonnet en 1718. Chose assez inédite, c'est lui-même qui achète ce navire de 10 canons qu'il baptise The Revenge (La Revanche). Plus tard, pour échapper au pardon du roi et de la reprise de ses activités de piraterie, et il rebaptise son navire en Royal James, sans doute en l'honneur du chevalier de St. George, le fils du roi anglais banni, James II.

Sloop Flying Dragon de Christopher/Edmund Condent

Flying dragon (le Dragon Volant)

Sloop du pirate Christopher Condent en 1719. Il a capturé ce navire d'origine hollandaise aux îles du Cap-Vert.

Frégate Charles II rebaptisée Le Fancy par le pirate Henry Every

Fancy

Navire du pirate Henry Every dit Long Ben entre mai 1694 et fin 1695.
The Fancy (Le Fancy) était une frégate de 46 canons à l'origine nommé Charles II, au service de l'Espagne, précédemment commandé par le capitaine Gibson.
Henry Every fait caréner le Fancy dans les îles Comores, il enlève intentionnellement des parties de la superstructure du navire afin d'augmenter sa vitesse. Suite à ces travaux, le Fancy est devenu l'un des navires les plus rapides de l'Océan Indien.
Bien que le sort du Fancy soit inconnu, la rumeur veut qu'Every l'ait donné au gouverneur de Nassau comme pot-de-vin. Des documents prouvent que le Fancy s'est échoué à New Providence et que le gouverneur Trott a fait dépouiller les canons et tout ce qui avait de la valeur.
La peinture ci-contre est le vaisseau The Charles Galley, qui est un vaisseau tout à fait comparable au The Fancy.

Oxford

Navire du flibustier anglais Henry Morgan en 1669.
Ce navire a été commandé au chantier naval de Deptford Dockyard le 28 décembre 1654 et livré en novembre 1656. L'armateur était Manley Callis qui a exercé de 1634 à 1657. L'Oxford était armé de 18 canons et est passé entre les mains d'une dizaine de capitaines en l'espace de 13 ans d'existence.
L'épave a été découverte en 1980 par Erick Surcouf (descendant du célèbre corsaire Robert Surcouf).

La Vierge du Cap renommé en Le Victorieux

Navire du pirate Olivier Levasseur dit La Buse, qu'il radoubera en avril 1721 et remettra à neuf pour prendre le nouveau nom de Le Victorieux. Ce navire de 72 canons appartient à l'origine aux portugais et transportait le vice roi des Indes Orientales ainsi que l’archevêque de Goa.

Royal Fortune

Sloop du pirate Bartholomew Roberts (Black Bart ou Baronnet noir) en 1722.

Fancy

Navire hollandais de 34 canons du pirate Edward England en 1720.

The William

Sloop des pirates Calico Jack (Jack Rackham) et Ann Bonny en 1720.


Vous pourrez retrouver le Queen Anne's Revenge ainsi que le Whydah Gally sur la vidéo ci-dessous, qui montre les différences de tailles des navires du XVIIè siècles à aujourd'hui.

© Illustrations : Tony Bryan - « The Pirate Ship 1660-1730 «, éditions Osprey, threedecks.org


Question de emma07   - Mis à jour le 07.10.2023 | Publié le 24.10.2012

Pourquoi les pirates se donnaient-ils un surnom, un sobriquet ?

Des pirates qui font la fête dans une vieille taverne

R: Les pirates utilisaient un surnom pour deux raisons :

- La première était de protéger leurs proches ou famille lors de l'identification du patronyme par le gouvernement, afin d'éviter qu'ils soient contraints à se rendre sous la pression.
- La seconde afin de ne laisser aucune trace de leur passé, car ils étaient bien souvent des voleurs ou des anciens de la marine royale. Il faut savoir que dans la marine royale, la discipline était extrêmement sévère, et elle infligeait des punitions bien plus dures à ses soldats que le faisaient les capitaines pirates. Il valait mieux passer ainsi inaperçu.

Bien souvent les sobriquets étaient attribués par l'équipage à un pirate, faisant référence à un ou plusieurs hauts faits, une aptitude physique ou intellectuelle, un signe distinctif particulier tel que des tatouages, une balafre très voyante, un handicap physique, etc.

Nombreux pirates connus utilisaient un sobriquet, tels que :



Question de Bali   - Mis à jour le 16.11.2020 | Publié le 17.10.2012

Pourquoi New Providence était une île infestée de pirates ?

New Providence - BahamasR: L'île de New Providence est située au centre de l'archipel des Bahamas et fut la base de plusieurs centaines de pirates au début du XVIIè siècle.

Les pirates avaient deux bonnes raisons de peupler New Providence :
- C'était le lieu idéal pour intercepter les galions espagnols qui quittaient les côtes du Venezuela et du Mexique, chargés d’or et d’argent.
- Le réseau d’îles constituait un formidable refuge pour les flottilles des flibustiers qui devaient pouvoir disparaître rapidement et se faire oublier des escadres de guerre toujours à l’affût.

Les pirates comme barbe-noire, Samuel Bellamy, Jack Rackham étaient chez eux à Nassau, la capitale de New Providence. Ils pouvaient vendre le fruit de leur rapine, réparer leurs navires, se ravitailler, s'abriter des tempêtes, faire la fête dans les tripots et les tavernes, et préparer de nouveaux coups fumants.
Peu d'endroits permettaient aux pirates d'accoster en toute sécurité, New Providence était l'un des plus grands havre pour les pirates, et en plein centre des routes de navigation, et ayant des hautes collines permettant d'observer le large. Son port était peu profond, la rendant inaccessible par les vaisseaux de la marine.
D'autres îles comme celle de la Tortue est dotée d’un véritable système de défenses naturelles car ceinturée de rochers et donc inexpugnable.
Le paradis New Providence a prit fin en 1718, lorsque les britanniques ont décider d'y placer le gouverneur Woodes Rogers pour y instaurer l'autorité.


Question de John Rackam   - Mis à jour le 06.10.2023 | Publié le 11.10.2012

Qu'est-ce qu'un Quartier-maître ?

Le quartier-maître

R: Comme ce site a pour thème la piraterie maritime, les grades expliqués ici sont issus des paramilitaires du XVIIè siècles *.

Voir plus bas pour la définition du quartier-maître de nos jours.

Après le capitaine, le quartier-maître est l'homme le plus important du bateau. Il commande partout où il n'y a ni maîtres ni contre-maîtres dans les embarcations, il est le chef dans les hunes. Il est chargé de faire manoeuvrer le navire en donnant des ordres à l'équipage, il veille à la discipline, et à la bonne distribution des vivres et du butin pillé à la fin des expéditions.

L’étymologie de quartier-maître est cartier maistre (1637), et du néerlandais kwartiermeester.

Dans le code des pirates (ou chasse-partie), le capitaine et le quartier-maître reçoivent chacun deux parts de butin, le canonnier et le maître d'équipage, une part et demie, les autres officiers une part et un quart, les flibustiers une part chacun.

Quelques quartiers-maîtres au temps des grands pirates :
- quartier-maître Thomas Miller, sous le commandement du célèbre pirate Edward Teach dit "barbe-noire" en 1718.
- quartier-Maître John Waters (35 ans - Devonshire), sous le commandement du second du pirate Edward Low : Charles Harris.

Sur un bateau pirate, l'égalité était prioritaire à la hiérarchie, il y avait une organisation démocratique de la vie à bord (une des raisons qui incitait les marins à s'enrôler vers la piraterie car dans la marine marchande et militaire, la discipline était extrêmement sévère).
La couleur de peau ou la religion ne portait aucun préjudice, la vie à bord était structurée par des règles égalitaires, à l'inverse des marines marchandes et militaires reposant sur un système d'autorité et de soumission.

Depuis Colbert, une vraie hiérarchie des grades de la marine est fixée.
Ainsi, le quartier-maître est le premier grade au dessus du matelot. On l'appelle quartier-maître de 2e classe (correspondant à celui de caporal ou de brigadier), puis de 1ère classe (correspondant à celui de caporal-chef ou de brigadier-chef).

* paramilitaire : il s'agit d'un membre dont la fonction et l'organisation est similaire à celle des armées professionnelles mais qui n'est pas considéré comme faisant parti des forces armées d'un État.

Question de elotour   - Mis à jour le 13.08.2020 | Publié le 14.04.2011

Pourquoi les pirates fascinent-ils tant les gens ?

L'île aux pirates, film de 1995R: C'est une question souvent posée et qui a plusieurs explications.

Stevenson (1850-1894), l'auteur du chef d'oeuvre l'île au trésor y est pour beaucoup.
Il a créé une atmosphère mystérieuse et d'aventure sur un univers totalement insalubre.
Les mots clés principaux sont : île, pirate, trésor, mystère, aventure.
Une chasse au trésor, sur une île maudite perdue à l'autre bout du monde, une atmosphère humide et étouffante. A cela vient s'ajouter des pirates sanguinaires, l'un d'entre eux (ou pas toujours) étant un héros mystérieux qui vit une aventure extraordinaire.

Mais avant Robert Louis Stevenson, il y a eu l'américain Fenimore Cooper qui écrit son Pilote en 1823, puis Le Corsaire Rouge en 1828. Puis il y a eu Balzac - sous son pseudonyme Horace de Saint-Aubin - avec Argow le pirate publié à l'origine sous le titre Annette et le Criminel, la célèbre George Sand (une femme oui) avec L'Uscoque en 1838, Eugène Sue avec Kernok le Pirate en 1830 paru plus tard sous le titre Plik et Plok.
D'autres romanciers célèbres ont mis en avant les aventures des pirates : Henry Rider Haggard, Edgar Wallace.

Plus tard, Jules Verne qui est un grand écrivain de la mer et de ses mystères a écrit son roman posthume (et peu connu), Le phare du bout du monde, où il met en scène une bande de pirates, pilleurs d'épaves à l'attaque d'un phare qui est le symbole du progrès.

Aujourd'hui, les pirates fascinent les gens parce qu'ils font référence à une époque révolue que sont les 18ème et 19ème siècles. Les pirates sont en quelque sorte des apatrides sur les mers, en dehors de toutes les lois. Ils sont très populaires lors de la fête d'Halloween, car ils sont assimilés aux méchants qui abordent les navires. Les pirates sont plongés au coeur des légendes telles que le Kraken, les sirènes, le Hollandais volant... ils incarnent l'aventure avec un grand A, l'aventure à l'état pur !


Pirates au jour le jour, Jean-Pierre Moreau Jean-Pierre Moreau, l'auteur du livre "Pirates au jour le jour" (2009) explique le goût du public lettré européen pour ces aventuriers de la mer peu recommandables, il dit :
"L'attrait de l'aventure exotique mais sans en courir soi-même les risques ?
Le rêve d'une fortune facile sous des cieux cléments ?
La fascination pour des personnages transgressant allègrement les tabous de la société ?
Tout cela réuni sans doute."


barbe-noire et le négrier La Concorde, Jacques Ducoin Jacques Ducoin a sa propre vision des choses lui aussi, dans son livre "barbe-noire et le négrier La Concorde" (2011) :
[...] Les pirates échappent aux lois et règlements qui gouvernent la plupart d'entre nous. Ce sont des rebelles à l'autorité, des esprits libres qui édictent leurs propres règles. L'homme abandonne alors la grisaille des rues pluvieuses et part vers le soleil. Il s'imagine allongé sur une plage de sable avec une bouteille de rhum à la main et une jolie fille à ses côtés cependant qu'une goélette à la coque noire les attend au mouillage pour les emmener vers d'autres îles paradisiaques !
Nous voulons voir le monde des pirates tel qu'il nous a été présenté depuis des années dans les livres d'aventures, les pièces de théâtre et les films. Nous voulons les mythes, les cartes mystérieuses, les trésors enfouis, les capitaines pirates avec leurs sabres et leurs boucles d'oreilles et les marins avec leurs jambes de bois et leurs perroquets verts.
Nous préférons oublier les tortures, les pendaisons et les plaintes désespérées des hommes naufragés sur des côtes inhospitalières.
Pour la plupart d'entre nous, les pirates resteront les romanesques hors la loi vivant loin de toute civilisation sur de lointains rivages ensoleillés.


» Ce sujet a été traité dans le forum, en savoir plus au sujet des pirates qui fascinent les gens.

© Photo : le film L'île aux pirates (en anglais: Cutthroat Island)


Question de   - Mis à jour le 26.08.2022 | Publié le 28.12.2008

Il paraît qu'il y a des corsaires en Somalie, dû au nombre croissant de pirates, est-ce vrai ?

Des sociétés militaires privées pour se défendre contre la piraterie maritime en Somalie R: C'est exact.
On croyait qu'il n'existait plus de corsaires, mais tant qu'il existera des pirates, l'un ne subsistera pas sans l'autre !
Avec la recrudescence des actes de piraterie maritime en Somalie, des sociétés militaires privées fleurissent et offrent leurs services pour protéger les navires des attaques.

Protéger les navires croissant dans des eaux infestées de pirates est un vrai casse-tête légal pour les gouvernements impliqués. Il s'agit malheureusement d'un cauchemar financier pour les armateurs et les assurances.
En 2008, les pirates ont accumulé environ 36 millions de dollars avec près de 40 navires capturés ; il y a donc un marché potentiel extrêmement important ! (Le célèbre pirate barbe-noire avait capturé l'équivalent de navires sur la même période en 1717).

Les ports interdisent les armes à bord...

Des sociétés offrent leurs services pour protéger les navires marchands, à des tarifs montant jusqu'à 12 000 $ par jour, une somme gargantuesque... les bateaux pouvant se payer une telle protection le feront. Les moins aisés n'auront aucun autre recours, ni même celui de se protéger avec des armes à bord puisque « la plupart des ports interdisent les armes à bords, même sous clé » affirme Michaël Howlett, directeur du Bureau maritime international.
La plus connue des sociétés privées est Blackwater, qui a fait fortune en Irak après avoir décroché auprès de Washington un contrat de protection des Américains sur le sol irakien.



Question de Calico Jack   - Mis à jour le 26.08.2022 | Publié le 22.12.2008

Quelles sont les différences entre l'image que l'on se fait du pirate d'aujourd'hui et le pirate du XVIIIe siècle ?

Les pirates en SomalieR: Plusieurs siècles se sont écoulés depuis l'âge d'or de la piraterie, il y a une différence importante, mais citons en premier les points communs.

La piraterie prospère toujours dans les zones de non-droit. Naguère sur l'île de la Tortue dans les Caraïbes, et aujourd'hui sur les côtes somalienne.
Le mode de transport est le même au niveau ergonomie et rentabilité : un navire très rapide, petit et maniable... telle une buse fonçant sur sa proie.
Autre point commun, le pirate d'aujourd'hui reste principalement à terre d'où il guette le trafic, s'organise et prépare ses attaques. Il existe aussi des bateaux-mère pour l'approvisionnement des esquifs.

La différence entre les pirates d'hier est qu'aujourd'hui « on a perdu la touche de dandysme, le sens du théâtre, voire du grand-guignol. Les pirates d'antan étaient coquets, un peu snobs. », cite Gilles Lapouge. Il ajoute : « Ils se taillaient des tuniques dans les étoffes chatoyantes saisies lors d'un abordage. Et terrorisaient par leur apparence, très étudiée. Ainsi, Edward Teach, alias barbe-noire, accrochait à ses tresses des bougies allumées. ».

Long John Silver, héros du roman L'île au TrésorDepuis le roman de Robert Louis Stevenson (1850-1894) "l'île au trésor" qui est un chef d'œuvre, il a ouvert la porte à de nombreux autres romans, et plusieurs adaptations cinématographiques. L'univers des pirates de R.L. Stevenson est superbement bien décrit, la chasse au trésor dans une île maudite à l'atmosphère humide et étouffante, des pirates sanguinaires, le courage du héros, le mystérieux Long John Silver... Tout cet univers a inspiré de nombreux romanciers, archéologues, ... qui ont changé l'image du terrible pirate en héros des sept mers !

La médiatisation d'un événement joue un rôle très important. Selon la manière dont les faits sont colportés, la conclusion que l'on en tire change du tout au tout.
Les attaques pirates en Somalie sont encore très récentes et amenées comme des faits dramatiques.
Peut être que dans une centaine d'année, un romancier écrira un livre fabuleux décrivant leur condition de vie, leurs convictions, les fera passer tels des héros et changera légèrement la réalité pour les rendre davantage charismatiques.

© Photo Magazine Geo

Des questions/réponses à propos de la piraterie maritime d'aujourd'hui

» Pourquoi y a-t'il des actes de piraterie en somalie ?
» Pouvez-vous fournir des chiffres statistiques de la piraterie maritime d'aujourd'hui ?
» Quel est le montant total des rançons récoltées par les pirates ?
» Pirates, flibustiers et autres "hors-la-loi" écument-ils toujours les mers de nos jours ?
» Quelles sont les différences entre le pirate d'aujourd'hui et le pirate du XVIIIe siècle ?
» Il paraît qu'il y a des corsaires en Somalie, dû au nombre croissant de pirates, est-ce vrai ?
» Quel est le portrait type du pirate d'aujourd'hui en Somalie ?
» Est-ce que la France a le droit d'intervenir afin d'arrêter les pirates en Somalie ?
» Quels sont les actes de piraterie dans le monde sur l'ensemble de l'année 2007 ?


Question de Nath   - Mis à jour le 16.11.2020 | Publié le 11.10.2008

Y avait-il un pavillon différent pour chaque manoeuvre sur un navire (pirate, corsaire ou autre). Comme l'abordage d'un bateau ennemi ou ami ?

PavillonsR: En effet, il y avait des pavillons différents.

En ce qui concerne les pirates, ils s'arrangeaient pour hisser le même pavillon que le navire qu'ils allaient piller. Le navire, proie des pirates était donc confiant et ne s'enfuyait pas et laissait les pirates s'approcher.
Une fois les pirates à portée de canon, ils hissaient le pavillon pirate, le Jolly Roger, et faisaient un barouf du tonnerre, les hommes criaient et dansaient sur le gaillard en brandissant leurs armes, ils entrechoquaient leurs sabres, et cultivaient leur image de monstre à l'égal de barbe-noire. Toute ruse de pirate était bonne pour intimider leur proie afin qu'elle se rende sans combattre.
Les pirates ne recherchaient pas la bataille en général, ils préféraient s'emparer d'un navire par la ruse plutôt que par la force. En effet, les blessures provoquées par les éclats de bois lors des bordées, la gangrène, les mauvaises blessures et le chirurgien qui n'en était pas toujours un, sans compter les médicaments qui étaient rares et très recherchés par les pirates, ils n'avaient aucune raison de risquer leur vie pour des trésors qu'ils ne pourraient profiter s'ils mourraient !


En ce qui concerne la marine royale, c'est plus compliqué et il y a plusieurs types de pavillons.
Le pavillon a plusieurs significations et doit permettre d'identifier : la nation, le rang de l'officier qui le commande, ou lire un message par code de signaux.
La marine conservait en tout lieu et tout moment le drapeau de son pays, flottant fièrement en haut des mâts.
Flamme de guerreL'amiral du vaisseau avait cependant sa propre marque qu'il laissait flotter au grand mât - et uniquement ce mât - ce pavillon s'appelait la flamme. Le vice-amiral porte sa flamme au mât d'avant, et le contre-amiral au mât d'artimon.
La marine utilisait notamment des pavillons contenant des codes afin de communiquer entre les différents navires. Lors de combats navals entre différentes nations, ces codes ne pouvaient être compris par le pays adverse, et servait à donner des ordres aux différents navires pour la stratégie du combat.
» Pour de plus amples informations au sujet des pavillons, visitez le site Association Bateaux en Bouteilles qui est très bien documenté.

L'usage d'un drapeau est réglementé et doté de normes acceptées par toutes les nations maritimes :
- La marine ne porte pas de drapeau mais un pavillon national,
- un navire vaincu baisse son pavillon,
- un commandant qui veut se battre jusqu'au bout sans que son équipage se rebelle pour se rendre va clouer son pavillon au mât afin qu'il ne puisse pas être baissé,
- un pavillon à mi-drisse (à mi-distance du mât) est signe de deuil,
- le pavillon rouge est signe de combat (méthode ensuite interdite par Louis XIV le 22 octobre 1678),
- le pavillon blanc est signe de paix,
- le pavillon noir pour signaler une mutinerie,
- le pavillon noir et tête de mort appartient aux pirates pour indiquer aux navires de se rendre sans combattre,
- le pavillon rouge et tête de mort appartient aux pirates pour indiquer aux navires que le combat serait sans merci,
- un salut entre navires se fait en abaissant le pavillon et en le hissant ensuite (usage ordonné par Louis XIV).


Question de léa   - Mis à jour le 01.07.2020 | Publié le 06.05.2008

Comment est mort Edward Low ?

Edward Low, gravureR: Edward Low était connu pour ses actes d'extrême cruauté, il était du même niveau - voire pire - que L'olonnais et barbe-noire.

Dans un ultime acte de cruauté sur son équipage, il fut abandonné en 1724 sur une île déserte avec deux de ses fidèles marins.

Selon la rumeur, un bateau français en route vers la Martinique le secouru puis plus tard, il fut arrêté, jugé et pendu haut et court !


Question de Fréd!   - Mis à jour le 06.02.2021 | Publié le 22.02.2008

Où en est ce film, avec Kevin Costner, autour du personnage de Barbe Noire ?

Kevin Costner est Barbe Noire R: L'idée de créer ce film intitulé « Ocracoke » était un projet datant de 1997, non loin de la date où l'épave du navire du pirate Barbe Noire a été découvert en Caroline du Nord à... Ocracoke !

Il était question que Kevin Costner joue le rôle du Lieutenant Maynard et Sean Connery le rôle de Barbe Noire. Un film d'un budget de 80 millions de dollars.

Bill Arnold, directeur des films de la Caroline du Nord, était sur ce projet au début, quelques castings ont eu lieu, mais il n'y a pas eu suite, le projet est tombé à l'eau...


Question de Maureen - Nyn B.   - 05.11.2007

Je suis écrivain et j'aurais aimé savoir s'il y a des prénoms bien spécifiques aux pirates ou s'il y en a qui iraient mieux ? ainsi que des noms ? merci de votre compréhension !

R: Vous pouvez voir les noms des hommes d'équipage de Edward Teach (ou Drummond) dit Blackbeard (barbe-noire en français) sur ce lien.
Voici notamment la liste des hommes d'équipage de Edward Low.

Comme quoi les prénoms et noms sont des plus banals. Mais attention, nombreux sont les pirates qui préféraient utiliser des sobriquets. Ces surnoms n'étaient pas tous farfelus comme barbe-noire (Edward Teach), l'Exterminateur (Monbars), La Buse (Olivier Levasseur), Calico Jack (John Rackham), etc... certains s'inventaient des noms courants afin de ne laisser aucune trace de leur passé car ils étaient bien souvent des voleurs, anciens de la marine royale (qui infligeait des punitions bien plus dures à ses soldats que le faisaient les capitaines pirates) et autres malfaiteurs.


Question de anonyme   - Mis à jour le 24.08.2022 | Publié le 05.10.2007

Quel âge avait barbe-noire à sa mort ?

barbe-noireR: barbe-noire aurait eu environ 38 ans à sa mort ; sa date de naissance exacte est inconnue mais se situe aux alentours de 1680.

Il est mort le 22 novembre 1718 dans un combat violent contre le lieutenant Maynard de la Royal Navy.

Questions des internautes à propos de Barbe Noire



Question de Benjamin   - Mis à jour le 08.10.2023 | Publié le 01.10.2007

D'où vient le mot Piraterie ?

La piraterie

R: La piraterie est pratiquée par un pirate (voir son étymologie).
La piraterie est l'action exercée généralement en mer par le pirate qui consiste à attaquer une embarcation dans le but de piller son chargement, voire le navire en entier. Il peut également faire un détournement du navire, capturer l'équipage pour rançon, entre autres activités criminelles.

L'étymologie du mot piraterie vient des mots peiratès et lèstès qui signifie saisir violemment. Ce mot date de l'époque grecque.

La piraterie a traversé plusieurs âges :
  • Piraterie Antique : Elle remonte aux premières civilisations maritimes de la Méditerranée, notamment chez les Grecs, les Phéniciens et les Romains. Les pirates ciliciens, par exemple, étaient un groupe notoire qui opérait autour de la Méditerranée.
  • Âge d'Or de la Piraterie (fin du XVIIe - début du XVIIIe siècle) : Cette période est souvent associée aux pirates des Caraïbes, bien qu'elle englobe également d'autres régions. Des figures notoires comme Barbe Noire, Anne Bonny, et Calico Jack sont issues de cette époque.
  • Piraterie moderne : De nos jours, la piraterie persiste dans certaines régions du monde, notamment au large de la Somalie, dans le détroit de Malacca, et dans d'autres parties de l'océan Indien. Contrairement à l'image romantique des pirates du passé, les pirates modernes utilisent souvent de petits bateaux à moteur, des armes automatiques, et des lance-roquettes pour attaquer des navires.
  • Piraterie dans le cyberespace : Avec l'avènement de la technologie, le terme "piraterie" s'est également étendu pour inclure des actes illégaux commis en ligne. La piraterie informatique peut inclure le vol de données, le détournement de systèmes, la propagation de logiciels malveillants et la violation de droits d'auteur (comme le téléchargement illégal de musique ou de films).
Historiquement, de nombreux gouvernements ont utilisé des pirates comme agents officieux pour attaquer les navires d'autres nations, les autorisant via des "lettres de marque". Ces pirates légalement sanctionnés étaient appelés "corsaires". Mais cette vérité ne plaît pas toujours aujourd'hui...

Question de justine   - Mis à jour le 16.11.2020 | Publié le 05.04.2007

Pour répondre à un jeu en CE2, 1.Que cachaient les pirates dans le sable ? 2.Quelle opération devaient effectuer les pirates arrivants près d'une cote pour accoster afin de ne pas échouer ? 3.Ou se trouvent les toilettes dans un bateau ?

L'île aux trésorsR: 1. Ils cachaient un coffre rempli de pièces d'or :)
2. Les pirates devaient carguer les voiles (les replier en accordéon sur la vergue) et jeter l'ancre
3. sur un très petit navire, il n'y en a pas, on fait par-dessus bord... pour les gros, cela se passe sur les poulaines, à la proue du navire (à l'avant).

Plus sérieusement :

Pour la question 1. les pirates cachaient rarement leur trésor sous la terre car ils le dépensaient aux tavernes en buvant, en jouant et aux plaisirs de la chair. Et pour les extrêmes rares occasions qu'ils avaient besoin de l'enterrer, ils s’arrangeaient à ce qu'il n'y ait aucune fuite de l'emplacement du butin, et ils faisaient disparaître les preuves avec le trésor, c'est-à-dire les pirates qui creusaient :)
Un bon exemple y est écrit concernant barbe-noire.

© Photo: L'île aux trésors, film français


Question de Pascale   - Mis à jour le 02.07.2020 | Publié le 30.12.2006

Le documentaire passé sur France 2 le 24/12 à 17 h 10 retrace-t'il exactement la vie de barbe-noire ?

R: Oui, le film-docu "La véritable histoire de Barbe Noire le pirate" est très fidèle aux faits historiques.

En revanche, l'histoire du film qui est passé le lendemain "Le trésor de Barbe Noire", réalisé par Kevin Connor avec Richard Chamberlain est complètement fausse.


Question de un élève   - Mis à jour le 01.07.2020 | Publié le 12.12.2006

Bonjour je voudrais savoir qui dit la citation Ma barbe et les mèches de cire enflammées que je fixais sur mon chapeau avant chaque combat ont fait de moi le plus célèbre des pirates.

Barbe Noire et ses brandons enflammésR: Il s'agit de barbe-noire qui allumait des brandons de chanvre enflammés sous son chapeau lesquels pendaient le long de son visage.

Il utilisait cette méthode pour terrifier ses adversaires.

© Photo : Edward Mortelmans


Question de lola   - Mis à jour le 23.05.2023 | Publié le 12.12.2006

Est-ce que les pirates pouvaient attraper la gangrène sur les bateaux ?

La gangrène chez les pirates R:

Oui, et ils avaient de forte de chance d'avoir la gangrène car les combats navals et abordages leurs infligeaient des blessures et les médicaments étaient une denrée rare.

Certains pirates allaient même jusqu'à demander des rançons de leurs prisonniers contre des médicaments, comme l'a fait barbe-noire au port de Charleston.



Question de Koolaza   - Mis à jour le 28.10.2022 | Publié le 22.11.2006

Connaissez vous des pirates ou corsaires ayant fait parler d'eux aux alentours de 1720 ?

R: Voici quelques figures célèbres aux alentours de 1720 :
» Les pirates :
Olivier Levasseur (La Buse), John Rackham (Calico Jack), Ann Bonny, Mary Read, Edward Teach (barbe-noire, mort en 1718), Bartholomew Roberts, Edward Low, ...
» Les corsaires :
René Duguay-Trouin, Claude Forbin, Jacques Cassard, ...


Question de lilie761   - Mis à jour le 04.11.2023 | Publié le 14.11.2006

Dans sa vie, le pirate barbe-noire a-t-il pillé des navires ?

barbe-noire le pirate

R: barbe-noire a été pirate seulement pendant 2 ans (de 1716 à 1718), mais il a pillé plus de 40 navires.

D'autres célèbres pirates ont pillé beaucoup plus de navire que barbe-noire. Le trophée absolu revient au pirate Bartholomew Roberts qui a capturé et pillé plus de 400 navires en 3 ans !
barbe-noire est placé en 3ème place.
Vous pouvez voir sur cette page le palmarès des pillages de navires effectués par les pirates célèbres.



D'autres questions à propos de Barbe Noire



Question de juju   - Mis à jour le 02.07.2020 | Publié le 12.11.2006

Quels pirates font partie des films ? C'est pour un exposé de 5eme.

R: Il y a de nombreux pirates connus auxquels on a fait des films dédiés, ou encore auxquels on leur a donné une apparition.
En voici quelques uns (j'en oublie sûrement) :

Dans les pirates qui ont existé :
- barbe-noire (Edward Teach) : "Le Fantôme de barbe-noire", "Barbe Noire le Pirate", "Pirates des Caraïbes : la fontaine de Jouvence "
- L'Olonnais : apparition dans la série française "Les Corsaires",
- Henry Morgan : "l'Île aux pirates", "Capitaine Morgan",
- Mary Read : "Les Aventures de Mary Read",
- Jean Lafitte : "Les Boucaniers", "Jean Laffitte", "le dernier Corsaire",
- Capitaine William Kidd : "Captain Kidd and the slave girl", "Abbott et Costello rencontrent Captain Kidd", "Captain Kidd", "Captain Kidd's Treasure",
- Barberousse : "Le Pirate des Sept Mers",
- Van Horn : "Pavillon noir",

Dans les pirates qui n'ont jamais existé :
- Long John Silver : "L'Île au(x) Trésor(x)" (joué par Gérard Jugnot en 2007), "Treasure island", "Le Pirate des mers du sud",
- Capitaine Crochet : "Peter Pan", "Hook" (avec Robin Williams), "Les Aventures de Peter Pan",
- Captain Blood : "Fortunes of Captain Blood", "Les Nouvelles aventures du Capitaine Blood", "Capitaine Blood"



Question de webrodeur   - Mis à jour le 23.05.2023 | Publié le 28.09.2006

Quelles sont les maladies les plus communes rencontrées sur des embarcations du temps de barbe-noire ?

Le scorbut chez les marins R: Les pirates mouraient plus souvent par les maladies que par les combats, l'hygiène étant exécrable sur les bateaux, la nourriture avariée, l'eau croupie...

Les plus courantes étaient les maladies vénériennes, le typhus et la typhoïde qui étaient présentes en permanence.

D'autres maladies courantes étaient de vigueur : le scorbut, la malaria, la dysenterie, la fièvre jaune, la gangrène.

Lors des pillages de navires ou de ports, les pirates étaient non pas seulement intéressés par l'or ou les objets de valeurs, mais aussi par les coffres à pharmacies afin de se soigner. barbe-noire a par ailleurs assiégé une ville et fait pression sur des prisonniers pour obtenir des médicaments.


Question de julie   - Mis à jour le 03.12.2022 | Publié le 21.09.2006

Qui sont les quatre pirates les plus célèbres ?

R: Les quatre pirates les plus célèbres sont dans l'ordre :

Edward Teach dit 'barbe-noire' - Edward Teach dit "barbe-noire", qui en l'espace de 2 ans a fait trembler le sud des États-Unis d'Amérique et les Caraïbes. C'est la figure la plus célèbre de la piraterie.

Henry Morgan - Henry Morgan, qui a effectué des expéditions prodigieuses. Il a notamment réussi à passer du stade de pirate à celui d'homme respectable : Gouverneur.

Bartholomew Roberts - Bartholomew Roberts, qui a mené la carrière de pirate la plus réussie de toute l'histoire, en pillant quelques 400 navires.

Olivier Levasseur dit 'La Buse' - Olivier Levasseur dit "La Buse", qui a jeté son cryptogramme à la foule avant d'être pendu. Il a laissé des indices gravés sur des pierres, révélant l'emplacement de son trésor, qui à ce jour reste toujours introuvable.


Mais il est difficile de nommer seulement 4 pirates, il y a ces quelques autres qui sont très connus :

William Kidd - William Kidd, corsaire écossais envoyé dans l'Océan Indien pour chasser les pirates, et qui est devenu pirate à son tour. Il a été exécuté et exposé dans une cage de gibet.

Anne Bonny - Anne Bonny, une femme pirate très célèbre qui avait un courage extraordinaire et qui pouvait se battre mieux qu'un homme lorsqu'elle était enragée !

François L'Olonnais - François L'Olonnais, le pirate français le plus cruel après Edward Low.


Question de fiolene   - Mis à jour le 27.10.2022 | Publié le 11.09.2006

Bonjour j'ai un devoir à faire sur les pirates et je voudrai savoir comment s'habillaient les pirates ?

Les habits de pirates, ici Jack Sparrow R: Le pirate était exclus de la société, il était marginal. Il pouvait avoir plusieurs tenues vestimentaires. Il portait les vêtements qu'il pillait à ses ennemis comme les bourgeois ou les étrangers. Mais la vie rude à bord d'un navire nécessitait des vêtements simples et surtout pratiques.

- une ceinture pour y mettre les coutelas ou pistolets à silex,
- un foulard sur sa tête pour le protéger des éclats de bois dûs à l'impact des boulets sur les flancs sur navire.
- Veste de marin faite en tissu de laine très résistant. Des vêtements trop moulés étaient dangereux pendant les combats à cause des éclats ! Ils avaient donc des vêtements amples, mais pas trop afin de ne pas être gêné dans leurs tâches quotidiennes à bord.
- Pantalon en toile
- pied nu sur le pont d'un navire pour bien adhérer.

Certains pirates s'habillaient d'une manière extravagante comme John Rackham qui portait des vêtements de couleur vive. barbe-noire utilisait une grande écharpe pour y placer ses 6 pistolets et avait un chapeau sous lequel il y allumait des brandons qui faisaient de la fumée noire et lui donnaient un aspect terrifiant !


Question de Derground   - Mis à jour le 02.07.2020 | Publié le 24.08.2006

Bonjour, j'aimerais connaître tous les noms d'un équipage pirate ou corsaire du capitaine aux moussaillons. Merci d'avance

R: Question étonnante, surement pour un jeu de rôle :)
Voici l'équipage de Edward Teach dit "barbe-noire" en 1718 :

James Blake,
Joseph Brooks,
Caesar,
John Carnes,
Joseph Curtice,
Stephen Daniel,
Thomas Gates,
Garrat Gibbens (Maître de manoeuvre),
John Gills,
Richard Greensail,
Israël Hands,
John Husk,
Nath. Jackson,
John Martin,
Thomas Miller (Quartier-maître),
Phillip Morton (Cannonier),
Samuel Odell,
Joseph Philips,
James Robbins,
Owen Roberts (Charpentier),
Edward Salter,
Richard Stiles,
Edward Teach (Commandant),
James White


Question de Anonyme   - Mis à jour le 01.07.2020 | Publié le 22.08.2006

J'ai regardé les films Pirates des Caraïbes 1 et 2 et sur votre site j'ai lu l'histoire de barbe-noire, vous parliez aussi de Maynard auquel son navire se nomme le Pearl. Savez-vous si l'auteur du film a tiré son histoire depuis Maynard ?

Le duel entre le pirate Edward Teach dit Barbe Noire et le lieutenant Robert MaynardR: L'auteur du film n'en fait référence nulle part s'il a pris le nom du Pearl à celui du Lieutenant Maynard.

Question de suspect   - Mis à jour le 01.07.2020 | Publié le 18.08.2006

Quel est le pirate qui a encaissé le plus de balles et de blessures en citant le nombre de blessures s'il vous plait ?

Le pirate barbe-noire en duel contre le lieutenant Maynard de la Royal NavyR: Il s'agit de barbe-noire, qui est mort au combat en 1718 contre la Royal Navy.

On dénombra sur lui 25 blessures au total : 20 blessures d'arme blanche et 5 par balle.


Question de Anonyme   - Mis à jour le 02.07.2020 | Publié le 13.08.2006

Bonjour! Je voudrais savoir combien y avait-il d'hommes sur un bateau pirate ? merci d'avance !

R: Tout dépends de la taille du bateau pirate. Lors d'attaques massives de ports, les pirates pouvaient être au nombre de 200 sur des frégates.

Mais quand ils chassaient leur proie (navire de commerce bien souvent), ils étaient entre 30 et 75, sur un navire souvent plus petit, mais léger et rapide tel que la Barque, le Sloop ou encore le Schooner.

La surprise et la ruse étaient leur atout majeur. Une fois l'abordage engagé, ils hurlaient pour déstabiliser l'adversaire, ils avaient des tatouages sur le corps. Le pirate barbe-noire cultivait son image de furie et de monstre. Au combat, il avait pour habitude d'accrocher deux brandons enflammés sous son chapeau pour dégager de la fumée et faire croire à l'adversaire au diable sortant des enfers.


Question de berserk.99   - Mis à jour le 01.07.2020 | Publié le 25.07.2006

Qui fut le pirate le plus cruel ? Et qui était le plus juste ?

Edward Low dit Ned LowR:

Le pirate le plus cruel

C'est sans conteste Edward Low (1690-1724, 34 ans), connu aussi sous le nom Ned Low, suivit de Nau L'olonnais et Edward Teach (barbe-noire). Ce sont des pirates de violence gratuite. Edward Low attache un cuisiner à un mât et brûle le bateau, il coupe les lèvres d'un capitaine ennemi pour "avoir menti" et les fait rôtir en sa présence, etc.

Le pirate le plus juste

C'est une anti-question, car un pirate est devenu tel qu'il est parce qu'il aura forcément pillé ou tué. Mais si on parle des pirates reconvertis, je pourrai citer le capitaine James Misson qui a essayé de fonder la ville libre de Libertalia ou encore Henry Morgan qui s'est reconverti en Gouverneur de la Jamaïque.
Il y a par ailleurs le pirate Edward England qui eut pitié de ses prisonniers et voulait les épargner de leur exécution, mais son équipage fût mécontent et abandonna le capitaine England sur l'île Maurice.


Question de Beber   - Mis à jour le 16.09.2023 | Publié le 25.07.2006

Quel genre de navires utilisaient les pirates ?

R: Les pirates utilisaient des navires légers, très manoeuvrant, à peu de tonnage et donc très rapides pour fondre sur leur proie qui était généralement des navires marchands alourdis par le fret, les canons et les tarets (parasites qui alourdissaient la coque et la détruisaient).

Les différents navires utilisés par les pirates
Les navires des pirates étaient dans l'ordre :
  • le sloop : les sloops étaient de petits navires à un seul mât, ce qui les rendait idéaux pour les raids côtiers et les opérations de piraterie près des côtes. Ils étaient rapides et manœuvrables.
  • le brick : ces navires étaient rapides, maniables et adaptés aux opérations de piraterie en mer. Ils étaient souvent armés de canons et de voiles carrées, ce qui les rendait idéaux pour poursuivre des navires marchands.
  • le lougre : les lougres étaient des navires à deux mâts largement utilisés par les pirates en raison de leur vitesse et de leur maniabilité. Ils étaient souvent utilisés pour des opérations de piraterie le long des côtes et étaient connus pour leur capacité à échapper aux navires de guerre ennemis grâce à leur agilité.
  • le chébec : les chébecs étaient des navires méditerranéens à trois mâts, équipés de voiles latines. Les pirates de la Méditerranée les utilisaient fréquemment pour leurs activités de piraterie dans cette région. Le chébec était à la fois rapide et maniable, ce qui en faisait un choix idéal pour les raids et les embuscades dans les eaux côtières de Méditerranée.
  • la goélette : les goélettes étaient également des navires à un seul mât, mais elles étaient souvent plus grandes que les sloops. Elles étaient utilisées par certains pirates pour des opérations en haute mer.
  • la frégate : les frégates étaient des navires de guerre plus gros et plus puissants, armés de nombreux canons. Certains pirates, tel que Barbe Noire ont réussi à capturer ou à voler des frégates, ce qui leur a permis d'augmenter leur puissance de feu. Ce genre de prise était rare.

Les pirates modifiaient souvent leurs navires pour les rendre plus adaptés à leurs besoins, en ajoutant des canons supplémentaires, en renforçant la coque, ou en effectuant d'autres modifications pour améliorer leurs chances de succès lors de leurs attaques. Leur navire était toujours surarmé !